La mort en cellule de l’ancien officiel du cadastre n’est pas un suicide, dit le tribunal

Actualités Phuket Thaïlande

La mort en cellule de l’ancien officiel du cadastre n’est pas un suicide, dit le tribunal
07 Août
22:23 2017

PHUKET : Le Tribunal pénal a écarté la thèse du suicide dans le cadre de l’affaire de la mort mystérieuse de l’ancien officiel du cadastre alors en détention dans une cellule du département spécial d’investigation (DSI).


Crime, Meurtre, Police, Terrain, Corruption,



La cour a indiqué avoir conclu que Tawatchai Anukul, ancien officiel des bureaux du cadastre de Phang Nga et Phuket, avait été tué.


Cette conclusion a été rendue après les interrogatoires de plusieurs témoins, réalisés depuis le début de l'année a la demande du procureur.


Le tribunal n’a pas précisé les détails de cette enquête.


M. Tawatchai, 66 ans, était mort le 9 Août dernier. Il avait été retrouvé pendu dans une cellule du 6eme étage des locaux du DSI. Le responsable adjoint du DSI de l'époque, Songsak Raksaksakun avait signalé que les officiers lui avaient apporté les premiers secours mais étaient intervenus trop tard. Il avait été déclaré mort lors de son transfert a l'hôpital général de Mongkutwattana.


Le DSI avait indiqué que la victime s'était pendue avec une paire de chaussettes.


M. Tawatchai était accusé de manquement au devoir dans le cadre d’affaires d’attribution de titres de propriété a Phuket et Phang Nga. Les attributions frauduleuses concernaient Layan Beach dans le district de Thalang, a Phuket, et une partie du parc national  Hat Thai Mueang-Khao Lampi a Phang Nga, au cours des années 90.


Son frère Narongchai avait indiqué qu’il consultait son avocat et porterait plainte auprès de la police de Thung Song Hong, dans le but d’ouvrir une enquête pour homicide.

Article original ici.



Article original : Bangkok Post / The Phuket News


Photo from - Tawatchai Kemgumnerd

Les dernières vidéos