La marine envoie de la nourriture au 300 Rohingyas sur leur navire

Actualités Phuket Thaïlande

La marine envoie de la nourriture au 300 Rohingyas sur leur navire
15 Mai
11:58 2015

La décision de repousser le bateau de 17km de l'île du sud de Koh Lipe, au large de la côte de Satun, est contraire à l'offre pour du gouvernement, sur les camps provisoires, pour abriter des migrants Rohingya, en Thaïlande.

Cependant, la Marine thaïe Royale a dit hier, qu'ils ont fourni aux Rohingyas des secours, et que les migrants ont voulu aller en Malaisie et Indonésie.

Ces deux pays, il y a quelques jours, ont aussi poussé des milliers de migrants en arrière de la mer.

Panitan Wattanayagorn, le conseiller du Vice-premier ministre Prawit Wongsuwon qui est responsable de la sécurité nationale, a dit que le gouvernement attendra le résultat de la conférence internationale, de vendredi prochain, sur les problèmes d'immigré venant de la mer (le 29 mai) à Bangkok, avant qu'il ne décide s'il faut installer des abris provisoires, pour des migrants Rohingya victimes des trafics d'être humains.


Les participants de la conférence, incluront des hauts fonctionnaires de 15 pays affectés, avec des représentants d'organisations internationales.

Les pays directement affectés par le problème, et comme invité à la réunion incluent l'Australie, l'Indonésie, la Malaisie, le Myanmar, le Bangladesh et le Viêt-Nam.

Le Lt Cdr Weerapong Nakpradit, le chef de la 491 unité aérienne et côtière sous la 3ème Région Navale, a dit que, ayant détecté le bateau, on a dit à six chalutiers de donner de la nourriture aux migrants et des médicaments avant qu'ils continuent leur voyage.

Les migrants ont dit que le bateau avait des problèmes de moteur et a dérivé dans des eaux thaïes et qu'ils avaient voulu aller en Malaisie et Indonésie, le Lt(lieutenant) Cdr Weerapong a dit.

Le porte-parole gouvernemental Adjoint Sansern Kaewkamnerd a dit que le premier ministre C Prayut Chan-Ocha, avait déjà été mis au courant des migrants sur le bateau et avait ordonné à la 3ème Flotte Navale Royale thaïe de faire une inspection.

Le Général Prayut a précisé que si les migrants ont voulu accoster en Thaïlande, le pays est enclin à leur fournir l'aide humanitaire, bien que les migrants doivent respecter des procédures judiciaires touchant aux migrants, il a dit.

Mais après que des officiers Navals ont parlé avec des migrants du bateau, les migrants ont dit qu'ils n'ont pas eu l'intention d'entrer dans la Thaïlande, mais ont voulu aller dans le troisièmes pays, général Sansern a dit.


Les migrants ont aussi demandé aux autorités de réparer les moteurs du bateau et de l'eau potable et de la nourriture, le général Sansern a dit.

Les passagers ont dit que plusieurs personnes étaient mortes pendant il y a quelques jours pendant leur voyage. "Environ 10 personnes sont mortes pendant le voyage. Nous avons jeté leurs corps dans l'eau," a crié un migrant Rohingya à un bateau portant des journalistes.

"Il y a 300 d'entre nous ... nous sommes en mer depuis deux mois."


Un groupe de femmes portant des écharpes s'est réuni sur le pont, et a pleuré quand les journalistes se sont approchés. Ils ont dit que beaucoup de passagers étaient de petits enfants, certains d'entre eux des bambins.

Les mots "Nous sommes le Myanmar Rohingya" ont été écrit en anglais sur un drapeau noir attaché au bateau, tandis qu'une grande bâche avait été érigée pour protéger les migrants faibles et frappés par le soleil.

Observateurs, des États-Unis et représentants d'organisations internationales, tels que l'agence des réfugiés de L'UN 



article the Phuket News




Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos