L’industrie touristique aurait bien besoin d’un coup de balais

Actualités Phuket Thaïlande

L’industrie touristique aurait bien besoin d’un coup de balais
04 Octobre
12:57 2016

PHUKET : Lors d’un petit tour a Krabi avec des amis le weekend dernier, j’avais prévu de faire une halte à Railay Island. Je fus surpris de constater qu’un ‘billet’ de long tail boat ne coutait que 200 baths par personne. Ce n’est pas beaucoup en fait. Quelque chose devait se cacher derrière cela. Et… Oui.

Le trajet nous menant à l’embarcadère, a l’arrière d’un pick up ne nous a rien couté et quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Le bateau est assez sale, des gilets de sauvetages sont éparpillés a terre au fond du bateau – le capitaine du bateau n’avait l’air concerné par rien, surtout pas la sécurité. Le temps était à l’orage et la traversée a été mouvementée. Une fois arrivés à bon port, tout était trempé dans le bateau. 


Il pleuvait toujours averse lorsque nous sommes arrivés sur la plage, et c’est d’ailleurs dommage puisque nous étions partis de Phuket pour tenter d’éviter la pluie. Bref, après une heure à attendre que la pluie cesse, nous sommes retournés vers notre bateau lui demandant s’il voulait bien retourner vers Ao Nang. 

Il nous a dit quelque chose en thaï, que je n’ai pas compris. C’est alors qu’un de ses ‘collègues’ s’est immiscé dans la conversation, nous disant que le retour coutait 3,000 bahts par personne. QUOI ?

Je l’ai regardé désabusé me balancer son plus beau sourire. C’était avant que je sorte mon billet retour (a 200 baths qu’il croyait que j’avais perdu). Il a lors haussé les épaules, embarrassé, avant de nous faire signe de monter à bord. 

Malheureusement, cet embarras n’a pas duré. Il a demandé, dans la foulée, a un touriste chinois de lui payer 200 baths de plus car son billet était mouillé et chiffonné.                                             Bienvenu en Thaïlande ‘mon ami’.

Pendant la traversée retour, je ne pouvais m’empêcher de penser à tous ces touristes qui se font arnaquer par ces gens. Nous n’avons pas besoin de smart cities ou de startup pour améliorer la Thaïlande. Nous avons besoin de nous débarrasser de tous ces ‘méchants’ qui n’attendent que le malheur des visiteurs pour les arnaquer, et qui ne font que ruiner la réputation du pays et des autres et nombreux honnêtes gens. 

Un vrai changement en profondeur est nécessaire à Phuket et en Thaïlande de manière générale, pour devenir un vrai hub a touriste.


Article original : Zohaib Sikander / Phuket Gazette

Photo from - Moeed Aftab Oureshi

Les dernières vidéos