L'homme présumé coupable d'agression sur le bébé d'un an, s'est rendu

Actualités Phuket Thaïlande

L'homme présumé coupable d'agression sur le bébé d'un an, s'est rendu L'homme présumé coupable d'agression sur le bébé d'un an, s'est rendu
07 Avril
23:30 2015

Le Col Kaitong Jantongbai de la police de Phuket Ville a tenu une conférence de presse aujourd'hui (7 Avril) pour annoncer l'arrestation de Somsak Yakap, 38 ans.


L'incident se serait passé vendredi à l'Hôtel Summer in Talad Yai, où Somsak prenait soin de l'enfant Nopparat, surnommé Bow.


Somsak a dit à la mère du garçon que Bow était tombé du lit. Il a emmené l'enfant à Vachira Phuket Hospital, où Bow est décédé plus tard.


La mère du garçon, Montha «Dow» Pimchaisri, est allée à la police de Phuket ville, le même jour, accusant Somsak, d'avoir agressé son enfant.


Elle a dit à la police que Somsak avait pris le bambin mardi dernier (31 Mars) pour s'occuper de lui alors qu'elle était au travail et était censé le ramener le lendemain. Il ne l'a pas fait.


Le jeudi (Avril 2), Montha a dit à la petite amie de Somsak, une de ses amies, d'aller vérifier à l'hôtel. L'ami a signalé que le bébé était avec Somsak et qu'il était bien.


Vendredi après-midi Montha a dit qu'elle a reçu un appel disant que Bow était tombé du lit et avait été transporté à l'hôpital. Il avait des ecchymoses sur son corps et un caillot de sang dans le cerveau.


La Cour provinciale de Phuket a émis un mandat d'arrêt contre Somsak, qui travaille comme chauffeur pour les motos taxis.


Lorsque la police n'ont pas pu le trouver ils ont convaincu la petite amie de Somsak de le contacter et lui demander de venir pour un interrogatoire.


Somsak s'était caché dans la zone de Thepkrasattri, mais hier, il s'est livré à la police.


Lors de la conférence de presse, il a dit un conte différent.

"Elle m'a toujours demandé de prendre soin de Bow. Cela faisait déjà quatre ou cinq fois. Parfois, il restait une semaine avant qu'elle ne vienne le chercher.


"Sa mère à l'habitude de vivre à côté de moi car nous étions voisins. Il était un bon garçon et je l'aimais. Je le traitais comme mon propre enfant et il était très attaché à moi.


«Je me souviens que sa mère a même dit qu'elle me donnerait Bow, comme mon fils, si je le payai B20,000."


Il a dit que le jour où le garçon est tombé du lit, il a dû sortir pour essayer de se réconcilier avec sa femme et sa fille de trois ans qu'elle lui avait laissé suite d'une bagarre.


«Je suis sorti pour voir ma femme et sa fille pendant environ une demi-heure, laissant le garçon seul dans ma chambre.

"Après avoir parlé à ma femme, je suis revenu à la chambre avec un ami et j'ai trouvé Bow, face sur le sol. Quand je suis arrivé il respirait encore, mais à peine, donc je l'ai emmené à l'hôpital Vachira. J'ai appris plus tard qu'il était mort ", a déclaré Somsak.


Il a nié frapper le bébé et a insisté qu'il ne savait rien à propos de contusions. Cependant, il a avoué qu'il utilisait parfois du Krathom.


«Je ne sais pas comment les ecchymoses son arrivées sur son corps, mais je ne lui ai jamais fait du mal avant. Si je llui aurai fait mal, sa mère ne l'aurait pas laissé avec moi comme ça. "


La police a également révélé aujourd'hui qu'ils ont reçu un rapport d'autopsie confirmant que Bow n'était pas victime d'agression sexuelle.


article the Phuket News

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos