L’attraction de zip-line empiéterait sur une zone de forêt protégée

Actualités Phuket Thaïlande

L’attraction de zip-line empiéterait sur une zone de forêt protégée L’attraction de zip-line empiéterait sur une zone de forêt protégéeL’attraction de zip-line empiéterait sur une zone de forêt protégéeL’attraction de zip-line empiéterait sur une zone de forêt protégée
13 Juillet
12:41 2017

PHUKET : Les officiels ont mené une intervention auprès d’une attraction touristique de zipline, l’une des deux parcelles étant sous le coup d’une enquête pour empiètement sur une zone de forêt protégée.


Terrain, Tourisme, Crime, Propriété, Corruption, Chinois, Mort,



Le directeur du département royal des forets (RFD) Chonlatit Suratsawadee et son directeur adjoint Atthaphon Charoenchansa ont dirigé les interventions.


Une équipe du RFD dirigée par Cheewapap Cheewatam ont mené une première intervention dans le secteur de Nakkerd Hills a Karon.


M. Cheewapap avait auparavant officié en tant que chef du parc national Sirinath, mais avait démissionné en 2014 après les constantes menaces de mort reçues lors de son investigation sur des empiétements sur des terrains gouvernementaux.


Des le debut, les officiers ont été confrontés a de grandes portes métalliques barant l'entrée avec un panneau disant “Propriete privee, defense d’entrer”.


Ce terrain est réclamé par Wanwisa Sangsri, titulaire d’un titre de propriété SorKor 1. Les officiels pensent que ce SorKor 1 lui a ete remis illegallement.


Mr Cheewapap a declare “Ce secteur de 20 rais a été achete par Mme Wanwisa en 2009. Ce secteur des Nakkerd Hills a été déclaré réserve forestière en 1973. Donc, il est impossible que Mme Wanwisa possede ce terrain.


“Un officiel du bureau du  RFD de Phuket a modifié les document pour situer le terrain en dehors de la réserve. Une enquête est en cours  a ce sujet et sera bientôt terminée” dit il.


“De plus, un ancien officiel du bureau du cadastre de Phuket, arrêté par le département spécial d’investigation (DSI), et décède lors de detention, etait implique dans l’attribution de ce titre de propriété” poursuit M. Cheewapap.


M. Cheewapap n’a pas nommé l’ancien officiel en question, mais il s’agit de Tawatchai Anukul, retrouvé pendu dans une cellule du DSI a Bangkok en Août dernier.


La mort de Tawatchai était survenue après de fort soupçons pensant qu’il a été tué afin qu’il ne parle pas, ayant ete implique dans une affaire de corruption et de falsification de titres de propriété, affaire se chiffrant en milliards de bahts.


M. Cheewapap a signalé que si ce secteur de colline surplombant Karon avait pu être vendu, le montant avoisinerait le milliard de bahts.


“Je pense que ce secteur aurait fini par être vendu a des investisseurs étrangers” dit il.


“Le RFD va entreprendre des démarches contre Mme Wanwisa et son titre propriété sera révoqué” termine M. Cheewapap.


Le second raid concernait un terrain de 36 rais a Kamala, faisant également partie des Nakkerd Hills,et ou se trouve l’attraction Zipline Max. La compagnie appartient a Susaran Tophan, 56 ans.


Les officiels inspectant le se ont découvert que le terrain empiétait sur une réserve forestière , et que l’attraction avait été construite sans permission officielle.


M. Cheewapap a ici déclaré “Le propriétaire de l’attraction est également le propriétaire de l’attraction Zipline Max a Chiang Mai. Le RFD a déjà pris les mesures nécessaires contre cette entreprise.


“Les clients de Zipline Max a Phuket sont des chinois, ils payent entre B2,500 et B4,800 pour y accéder” dit il.


“Ces attractions sont bien cachées, en forêt. Il n’est pas facile de vérifier grâce a des photos aériennes.


“Le propriétaire sera poursuivi et l'attraction démolie” ajoute t il.


M. Cheewapap a indiqué qu’il y avait six autres ziplines a Phuket, sous le coup d’une enquête quant a leur légalité : Patong Zipline, Phuket Paradise et quatre autres qui n’ont pas été cités, mais dont une disposait d’un titre foncier SorPorKor (terrain gouvernemental réservé a l’agriculture et destiné aux familles démunies uniquement).


“Les dirigeants de Phuket Paradise signalent que les 30 arbres utilisés pour l’attraction sont loués au propriétaire du terrain. Mais il est impossible de louer des arbres situés dans une réserve forestière. Des poursuite seront également ordonnées contre les personnes impliquées” termine M. Cheewapap.


Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News


Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos