L’armée ‘demande’ aux compagnies de Phuket de cesser d’engager des guides illégaux

Actualités Phuket Thaïlande

L’armée ‘demande’ aux compagnies de Phuket de cesser d’engager des guides illégaux
14 Décembre
13:22 2018

PHUKET : Le lieutenant général Wichan Suksong, commandant adjoint de l’Armée de la Région 4, était hier à Phuket pour “demander” aux compagnies de tourisme de ne plus faire appel à des guides illégaux, afin d’atténuer le conflit avec les guides officiels.



Tourisme,



La base de l’Armée de la Région 4, à Nakhon Sri Thammarat, accueille le centre de commandement régional de l’armée dans le sud de la Thaïlande, et sa 25ème Division est stationnée à Phuket.


Le général Wichan a formulé sa requête lors d’une réunion tenue hier au Bureau du Ministère du Tourisme et des Sports à Phuket.


Etaient présents le responsable administratif provincial de Phuket (Palad) Anupong Wawongmoon ainsi que des guides officiels et les représentants de l’Association des Touristes de Phuket et de compagnies touristiques locales.


Pour travailler comme guide, une occupation réservée uniquement aux citoyens thaïs, les guides doivent être qualifiés et certifiés par le Ministère du Tourisme et des Sports et déclarés auprès du Bureau d’Enregistrement des Guides et des Entreprises Touristiques.


Lors de la réunion d’hier, les guides officiels ont exprimé leurs doléances à propos des guides illégaux qui continuent à exercer pour la lucrative industrie du tourisme de l’ile.


“Par le passé il y a eu de nombreuses réclamations contre les guides non déclarés. Ce problème nuit à l’image du tourisme à Phuket” a indiqué le général Wichan.


“Auparavant il y avait beaucoup plus de touristes chinois qui visitaient Phuket. Mais maintenant le nombre de touristes chinois à Phuket a diminué” dit il.


Bien que le général Wichan ait eu la prudence de ne pas développer ses explications, il reconnaît ouvertement la baisse du nombre de touristes chinois comme un facteur clé du problème, laissant entendre que quand le secteur touristique était surchargé de touristes chinois, les compagnies touristiques engageaient des guides illégaux pour accompagner leurs clients.


L’argument présenté au niveau national est qu’il n’y a pas suffisamment de guides thaïs parlant chinois pour répondre à l’énorme demande des touristes chinois voyageant dans le Royaume – facteur systématiquement rejeté par les associations de guides officiels qui souhaitent réserver le travail de guide à leurs membres légalement déclarés.


Cependant, depuis la chute du nombre de touristes chinois visitant la Thaïlande, le nombre de guides parlant chinois nécessaire pour répondre à la demande des touristes a également diminué – signifiant que moins de guides illégaux sont nécessaires sur le marché.


L’appel du général Wichan va dans ce sens, les compagnies touristiques n’ont plus besoin d’engager de guides illégaux, et ces compagnies “devraient” maintenant engager uniquement des guides officiels.


“Je veux que chaque acteur véhicule une bonne image du tourisme à Phuket” a déclaré hier le général Wichan.


“C’est un problème qui touche à la sécurité et à l’exploitation des touristes” a t il ajouté.


“Tous les guides doivent être légitimes (officiellement déclarés)” poursuit il.


“Notre principale préoccupation concerne les mesures de sécurité sous tous leurs aspects, notamment le ‘tourisme nautique’. Phuket a des mesures de sécurité strictes, qui donnent confiance au touristes qui visitent l'île” a conclu le général Wichan.



Article original : The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos