L’agence anticorruption et le gouverneur de Phuket s’affronte sur des accusations de corruption

Actualités Phuket Thaïlande

L’agence anticorruption et le gouverneur de Phuket s’affronte sur des accusations de corruption L’agence anticorruption et le gouverneur de Phuket s’affronte sur des accusations de corruptionL’agence anticorruption et le gouverneur de Phuket s’affronte sur des accusations de corruption
15 Février
13:08 2017

PHUKET : Le gouverneur de Phuket a nié accepter des pots de vin et a ordonné en urgence à ses officiers d’enquêter les accusations de corruption, postée sur Facebook avant-hier, de l’Organisation anticorruption de Thaïlande. 


“Je n’ai jamais accepté le moindre pot de vin, ni ordonné à aucun de mes officiers de le faire,  que cela vienne de la moindre entreprise – légale ou illégale” a déclaré le gouverneur Chokchai Dejamornthan. 

Le gouverneur a mis en place un comité avec pour rôle d‘enquêter sur chacune de ces accusations, lors d’une réunion organisée hier à 14h au Provincial Hall.

“Nous allons contacter la personne qui a posté cette information afin qu’elle nous fournisse les preuves et des détails. Tout sera fait de manière claire et transparente.SI il y a la moindre vérité la dedans, la (les) personne(s) responsables seront confrontée(s) avec force et implacabilité à la loi” dit le gouverneur Chokchai.

De plus, le gouverneur a lancé une campagne appelée ‘Phuket Blanche’ et a invité la population a rapporté la moindre preuve directement auprès du Provincial Hall. 

Le message posté sur Facebook, qui a déclenché l’affaire, a été mis en ligne par le Dr Mana Nimitmongkol, secrétaire général de l’organisation anticorruption de Thaïlande, accompagné d’une photo de Laem Promthep. 

Le Dr Mana a accusé de corruption 12 secteurs importants du gouvernement, la police locale, la police touristique, l’immigration, la police aux frontières, la division de lutte contre la criminalité, la division d’investigation de la police provinciale, la division d’investigation de la police de la Region 5; la police de la Region 8, le bureau de lutte contre le trafic d’êtres humains, le bureau de l’emploi, les municipalité locales, et le gouverneur de Phuket lui-même.

J’ai appris que la corruption se pratique au niveau national, mais à Phuket les officiers le font sans craindre aucune conséquence” a écrit le Dr Mana dans son message. 

Des travailleurs migrants aux vendeurs locaux en passant par les hôtels et les entreprises étrangères, le Dr Mana a déclaré que les pots de vin étaient la règle suprême, et que le moindre problème, comme la déclaration de travailleurs migrants ou la hauteur maximale des constructions d’hôtels pouvaient tous disparaitre si la patte de la bonne personne était graissée. 

Chaque arrestation est faite pour augmenter les records d’interpellation tout en maintenant un certain arrangement avec les vendeurs, ajoute-t-il. Il a également évoqué que beaucoup d’entreprises du secteur avaient signalé avoir été harcelées si elles essayaient de suivre les procédures légales au lieu de remplir les poches des officiers. 

Le Dr Mana en a conclu son message en disant que personne n’osait s’affirmer et faire le premier pas en dévoilant la vérité de peur de répercussions, la seule manière de mettre fin à ces pratiques étant pour les habitants de Phuket de se mobiliser et de se battre pour leurs droits et pour les générations à venir. Il a également appelé le gouvernement à soutenir et a protéger les gens qui vivent sous ce régime de corrompu. 

Le gouverneur Chokchai, après avoir abordé ces accusations mentionnées dans le message, a demandé aux officiels compétents d’enquêter et de lui livrer leurs rapports personnellement d’ici vendredi.

Ila mis l’accent sur huit secteur clés sur lesquels les officiels devront enquêter, les pots de vin destines à la restauration, les menaces envers les investisseurs étrangers, le management des hôtels, l’enregistrement des entreprises, le projet de réservoir de Khlong Katha, les pistes cyclables de Suan Luang; les cocktails mélangeant alcool et ya bah (metamphétamine) dans les bars de Patong; et les pots de vin versés pour éviter des poursuites judiciaires. 
.


Article original : Kongleaphy Keam / Phuket Gazette

Photo from - Phuket PR

Les dernières vidéos