Koh Lanta : La fructueuse récolte des crustacés

Actualités Phuket Thaïlande

Koh Lanta : La fructueuse récolte des crustacés Koh Lanta : La fructueuse récolte des crustacésKoh Lanta : La fructueuse récolte des crustacés
23 Novembre
13:46 2016

KOH LANTA : Les villageois de Koh Lanta peuvent gagner jusqu’a 3,000 bahts par semaine en se salissant les mains à ramasser des crustacés.

Les habitants joignent les deux bouts en creusant le sable mouillé des plages des environs pour y ramasser des coquillages appelés ‘tapao’ – une variété comestible de mollusques a coquille qui apparait vers la fin de la mousson – et en vendant ces crustacés environ 420 bahts le kilo.


Ces coquillages se vendent bien dans la région et sont aussi un mets de choix des diners mondains à Hong Kong, qui paie cher pour importer ces mollusques.

Des centaines de personnes se rendent tous les matins sur les plages, plantant des bâtons dans le sable le long de Thung Talay Beach dans le sous district de Koh Klang, a la recherche de ces crustacés, enfouis quelques centimètres sous la surface 

Pour ces chasseurs de crustacés, ces mollusques sont une source de nourriture et de revenu.

Les ramasseurs disent que le prix au kilo a augmenté de 130 à 420 bahts, ce mollusque étant très apprécié ici et a l’étranger, ce qui leur permet de gagner entre 1,000 et 3,000 bahts par semaine.

Un riverain, Putphong Raktua, 40 ans, a commencé en accompagnant son voisin lors de ses recherches qui débutent à 5h, et ramasse environ 3 kilos chaque jour. “Nous en mangeons beaucoup, ils sont délicieux” dit-elle.

Mme Putphong signale que l’on en trouve pas tout le temps à cet endroit. “Nous nous dépêchons de les ramasser car ils ne sont là que très peu de temps dans l’année”. 

Le chef du bureau des pêcheries de Lanta, Sakda Thaweemueng indique que les mollusques viennent depuis Krabi avec les hautes marées juste après la mousson. Ils sont ramassés à marée basse.

“Ils sont goûtus et peuvent être utilisés pour de nombreuses préparations, c’est pour cela qu’ils sont populaires ici et a l’étranger, avec un prix variant entre 360 et 420 bahts le kilo” dit Mme Sakda.


Article original : Kritsada Mueanhawong / Phuket Gazette

Photo from - Kritsada Mueanhawong

Les dernières vidéos