Jardinage : Les bienfaits du Neem

Actualités Phuket Thaïlande

Jardinage : Les bienfaits du Neem
09 Mars
10:40 2017

PHUKET : J’ai écrit dans ces colonnes auparavant à propos du sadao, aussi appelé azadiracha indica, que nous les jardiniers de Thaïlande connaissons comme le ‘neem’. Mais mon intérêt a été décuplé par un lecteur de Hua Hin qui m’a écrit pour me dire qu’il cherchait ‘un fournisseur de neem’. J’ai pensé qu’il voulait s’en servir comme pesticide écologique ou comme plante anti moustique. 


Le neem est utilisé depuis très longtemps par les thaïs, bien qu’en 2009 les autorités ont tenté de l’interdire, ainsi que treize autres plantes ‘toxiques’. Etant une alternative traditionnelle et peu couteuse aux pesticides de synthèse et chimiques, des plaintes ont commencées à se faire entendre des petits producteurs et de défenseurs de l’environnement. Maintenant nous pouvons en trouver comme ingrédient dans des insecticides naturels, et l’arbre étant très commune n Thaïlande, il est possible de préparer ses propres concoctions maison.

Le neem pousse dans les zones tropicales à une température minimum de 20 degrés. Avec des racines dures et épaisses, il a besoin de peu d’attention. Celui de mon jardin est tellement vivace qu’il faut souvent le tailler pour le garder sous contrôle. Ses feuilles tombent très rarement et sont très persistantes, sauf si l’eau manque. Classé dans la famille des mahogany genus, il est bon pour son bois, son fourrage et l’ombre qu’il procure. Des volées de fleurs au bout de ses branches et des fruits tendant vers le jaune en font un arbre ornemental par excellence, mais aussi très utile.

Plus important encore, étant amères et astringentes, les fleurs, les feuilles et les graines ont un fort pouvoir antiseptique ainsi que des vertus curatives. Dans certaines parties de l’Asie du sud-est, elles sont utilisées dans la cuisine, à la fois pour leur saveur à part ainsi que pour leur qualité purgatives. Traditionnellement, cette plante est utilisée comme remède pour le diabète ou même pour soigner les maladies virales, bactériennes ou provenant de spores. J’ai récemment profité d’un massage ayurvédique pendant lequel ces feuilles étaient utilisées comme onguent.

Connu en Inde comme ‘la pharmacie du village’ pour la variété de ses propriétés, le sadao est aussi utilisé comme insecticide puissant mais totalement sain. Les thaïs hachent ses fleurs ou ses graines, ou bouillent ses feuilles même si l’ébullition réduit les effets prophylactiques. Mélangées à de l’eau et pulvérisées sur le corps, les feuilles rendent le liquide indigeste aux insectes et empêche les œufs de se développer. Très commun dans les jardins et dans la nature en Thaïlande, nos lecteurs n’auront aucuns problèmes à le trouver. Le neem se trouve aussi facilement sur la Monkey Mountain à Hua Hin.

Si ce n’est pas le cas, ses différentes parties se trouvent partout sur les marchés. Si vous voulez en cultiver, des poussent sont très souvent en vente chez les fleuristes. L’huile extraite des graines est parfois utilisée dans des cosmétiques mais est un peu plus chère. Le résidu, connu sous le nom de gâteau de neem, est un très bon engrais.

Quelles autres plantes, mis à part la noix de coco, peut être utilisée de tant de manières différentes? 

Si vous êtes amateurs de jardinage ou amoureux de la nature, contactez Patrick via drpaccampbell@gmail.com. Ses publications sont consultables sur son site internet : Green galoshes Wordpress.


Article original : Patrick Campbell / Phuket Gazette

Photo from - Thendral Muthusami

Les dernières vidéos