Fusillade fatale : l’officier de l’immigration sera bien inculpé de meurtre

Actualités Phuket Thaïlande

Fusillade fatale : l’officier de l’immigration sera bien inculpé de meurtre
10 Septembre
11:56 2016

PHUKET : L’officier de l’immigration qui a abattu un homme de Rohingya qui s’échappait du centre de détention de Phang Nga a été inculpé de meurtre par le tribunal. Cette nouvelle a bien été confirmée par le chef adjoint de la police de Phang Nga le colonel Chote Chitchai.

Immigration, Mort, Crime, Accident, Violence

Le sergent Thanakorn Noosawas du bureau de l’immigration de Phang Nga avait abattu, le 23 mai dernier, Mohammad Khawnee, un jeune homme de 18 ans de Rohingya alors qu’il poursuivait le fugitif.

M. Mohammad faisait partie des 21 migrants de Rohingya qui s’étaient échappés du centre de détention du bureau de l’immigration de Phang Nga aux alentours de 3h ce même jour.

La police évoque que le Sgt Thanakorn a ouvert le feu dans des circonstances de légitime défense, les fuyards que le sergent et ses collègues officiers poursuivaient ayant commencé à leur lancer de gros cailloux depuis leur position située en hauteur.

“Le sergent Thanakorn est inculpé de meurtre par le tribunal provincial de Phang Nga” a raconte le Col Chote a The Phuket News.

“Le procès est toujours en attente, la cour devant encore obtenir le rapport d’autopsie de la victime” continue-t-il.

“La police a transmis cette affaire au tribunal il y a un mois, après avoir entendu tous les témoins et personnes impliquées dans cette affaire” explique le Col Chote.

“Même si les témoins sont d’accord pour dire que l’officier a agi en état de légitime défense puisque la victime lui a lancé un gros caillou, l’officier est inculpé de meurtre, et la cour devra décider s’il est coupable ou non” dit-il.

“Ils examinant toutes les preuves fournies par l’enquête” ajoute le Col Chote.

En même temps, les charges retenues, à titre posthume, de tentative de meurtre, contre M. Mohammad sont aussi jugées par la cour, continue le Col Chote.

Le verdict concernant la culpabilité, ou non, de M. Mohammad pour tentative de meurtre en participant a caillasser l’officier qui le pourchassait pourrait avoir une incidence importante sur la décision du tribunal de définir si oui ou non le sergent Thanakorn agissait en état de légitime défense.

“Tout cela prend du temps” est tout ce que le Col Chote a bien voulu nous confier.

 

Article original : The Phuket News

Photo from - The Phuket News / file

Les dernières vidéos