Fumer chez soi devient illégal uniquement dans le cadre de la ‘maltraitance domestique’

Actualités Phuket Thaïlande

Fumer chez soi devient illégal uniquement dans le cadre de la ‘maltraitance domestique’
24 Juin
17:55 2019

PHUKET : Il pourra être considéré que ceux qui fument chez eux et affectent la santé des autres enfreignent une nouvelle loi qui sera promulguée le 20 Août, s’il est établi qu’ils ont nuit à la santé d’autres personnes dans le cadre de la ‘maltraitance domestique’, a confirmé le directeur général du Département des Affaires Féminines et du Développement de la Famille sous la responsabilité du Ministère du Développement Social et de la Sécurité Humanitaire.



Santé, Crime,




Le directeur général du département Lertpanya Buranabandit expliquait vendredi dernier que le Family Development and Protection Act B.E. 2562, qui sera promulgué le 20 Août 2019, sert à prévenir les risques graves au sein de la famille et à promouvoir le bien être des membres de la famille, a rapporté l’agence nationale de presse NNT.


Toute personne considérée ayant provoqué un grave risque à la santé physique ou mentale, à la liberté ou à la réputation d’un membre de la famille sera sujet à des poursuites judiciaires, dit il.


Cela pourra se traduire par un procès pénal dans les cas d’agression physique et un procès devant le tribunal des mineurs et des affaires familiales, qui pourrait obliger le fumeur à suivre des cours de réhabilitation et à arrêter de fumer pour le bien des membres de sa famille, a ajouté M. Lertpanya.


La nouvelle de cette nouvelle infraction la semaine dernière avait déclenché un débat animé sur les réseaux sociaux quant aux droits des fumeurs et à la vie privée au sein de son domicile contre l’impact qu’ont les fumeurs sur la santé des autres.


Le Promotion and Protection of Family Institutions Act définie la violence domestique comme tout acte commis par un membre de la famille et qui provoque une risque pour la vie, la santé physique ou mentale, la liberté ou la réputation d’une autre personne, rappelait Thai PBS.


Fumer chez soi “peut également mener à des violence physiques ou psychologiques” en raison de l’agressivité due au manque de nicotine, déclarait Post Today, ajoutant que ces comportement pouvaient également ruiner les relations entre un membre de la famille fumeur et un membre de la famille non fumeur.


D’après Post Today, les contrevenants pourraient devoir se présenter devant deux cours, dont le tribunal des affaires familiales et des mineurs.


Le tribunal pourrait condamner le coupable à suivre un traitement pour arrêter de fumer afin de protéger la famille, dit le rapport.



Article original : The Phuket News


Photo from - NNT

Les dernières vidéos