Facebook retire la vidéo du meurtre du bébé

Actualités Phuket Thaïlande

Facebook retire la vidéo du meurtre du bébé
27 Avril
09:03 2017

PHUKET : Un homme s’était filmé tuant sa petite fille de 11 mois et avait posté la vidéo sur Facebook avant de se suicider, avait précisé la police.

Crime, Mort, Meurtre, Police, Violence,

La vidéo du meurtre de cette petite fille était accessible sur la page Facebook du père pendant environ 24 heures, avant d’être supprimée aux environs de 17h, un jour complet après sa mise en ligne.

En comparaison, les employés de Facebook avaient la semaine dernière supprimé en seulement quelques heures une vidéo d’un homme de Cleveland, Ohio, tirant sur une personne âgée le tuant.

Les internautes thaïs ont exprimé leur colère concernant les vidéos du meurtre de cette petite fille, mise en ligne lundi la première à 16h50, la seconde à 16h57.

“C’est la vidéo la plus malsaine que j’ai vu de ma vie” avait exprimé un internaute, Avada Teeraponkoon.

“Je n’ai pas pu regarder ça plus d’une seconde”

“Comment peut-on regarder sa propre fille arrêter de respirer ?” a dit un autre, Rujirek Polglang. “Il aurait du être le seul à mourir.”

Ce meurtre est le premier Thaïlande à être diffusé sur le réseau social, signale le porte-parole adjoint de la police Kissana Phathanacharoen.

“Ce comportement est influencé par l’étranger, récemment à Cleveland” a déclaré Kissana a Reuters.

La première vidéo a attiré 112,000 spectateurs dès la moitié de l’après-midi, le deuxième a atteint 258,000 vues.

L’enregistrement vidéo disponible lundi et mardi montrait Wuttisan Wongtalay nouer une corde autour du cou de sa fille, vêtue d’une robe rose, avant de lâcher sa fille dans le vide du haut d’un bâtiment désaffecté de Phuket.

Le suicide de Wuttisan n’a pas été diffuse mais son corps sans vie a été retrouvé à côté de celui de sa fille, indique Jullaus Suvannin, l’officier en charge de l’affaire.

“Il était devenu paranoïaque que sa femme le quitte et ne l’aime plus” indique Jullaus a l’agence de presse Reuters.

La femme de Wuttisan, Jiranuch Triratana, a indiqué vivre avec lui depuis plus d’une année. Au départ leur relation était saine, dit-elle, mais il a commencé à devenir violent et parfois il frappait son fils de 5 ans (d’un premier mari).

Elle craignait que quelque chose de mal ne se soit passé lorsqu’en rentrant elle a découvert qu’il avait quitté la maison avec sa fille Nathalie, dont le surnom est Beta. Elle est sortie pour les chercher.

“J’avais peur qu’il ne fasse du mal à notre fille même s’il l’aimait” nous a-t-elle déclaré par téléphone.

Le ministre de l’économie digitale a déclaré avoir contacte Facebook mardi après-midi demandant de retirer la vidéo, après avoir reçu une demande de la police 24 heures après la diffusion.

“Nous avons contacté Facebook et Facebook a retiré la vidéo” indique le porte-parole du ministère Somsak Khaosuwan, qui ajoute que le gouvernement ne poursuivra pas la compagnie.

“Nous ne pourrons pas poursuivre Facebook, car Facebook n’est que le fournisseur du service qui a agi selon son protocole dès que nous avons adresse notre demande. Ils ont coopéré”

Après les critiques essuyées par la compagnie suite à la vidéo du meurtre de Cleveland, son PDG Mark Zuckerberg avait déclaré que Facebook ferait tout ce qu’elle peut pour éviter que de tels contenus soit publiés à l’avenir, mais il ne l’a pas fait.

Article original ici.


Article original : Bangkok Post / The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos