Explosé au fusil à pompe par jalousie ! semble-t-il

Actualités Phuket Thaïlande

Explosé au fusil à pompe par jalousie ! semble-t-il Explosé au fusil à pompe par jalousie ! semble-t-ilExplosé au fusil à pompe par jalousie ! semble-t-il
10 Octobre
11:42 2016

PHUKET : La police enquête sur la fusillade fatale de Kathu, qui a visé un homme, fusillé dans le dos au fusil à pompe, attaque que la femme de la victime attribut a une dispute pour une autre femme.

Crime, Violence, Police,

La police de Kathu a été informée de la fusillade par l’hôpital International de Phuket à 1h, un appel leur signalant que M Jumnong Kaewphrod, 41 ans, était alors en soins suite à des blessures aux dos reçues après avoir été la cible d’une fusillade au fusil à pompe.

Les médecins ont réussi à retirer deux des six projectiles qui ont pénètre son corps.

La police s’est rendue à l’hôpital pour interroger la femme de M. Jumnong, qui a révélé que l’attaque s’était produite en face du Golden View Village a Kathu, ou habite le couple.

La police s’est alors rendue sur les lieux et a trouvé des traces de sang et les chaussures de M. Jumnong, au sol a cote d’un van, mais aucune cartouche de fusil, explique le lieutenant-colonel Sawanya Eidthrong, de la police de Kathu.

“L’attaque se serait déroulée aux environs de 23h. Les voisins ont entendu un coup de feu et sont sortis pour voir ce qui s’était passé, puis ont vu Jumnong a terre” poursuit le lieutenant-colonel Sawanya.

“Un voisin nous a raconté qu’alors qu’il s’arrêtait pour garer sa voiture devant son domicile, il a vu un homme de grande taille portant un casque intégral tirer sur M. Jumnong. Le voisin à continuer disant que cet homme avait commencer à se battre avec M. Jumnong, puis il s’est enfuit”.

M. Jumnong a été transféré a l’autre bout de la ville au Mission Hospital, ou il a été déclaré mort de ses blessures quelques heures plus tard.

“Nous vérifions maintenant les enregistrements de vidéo surveillance du secteur et fouillons le téléphone de M. Jumnong pour y trouver des indices afin de savoir qui a bien pu l’attaquer” explique le lieutenant Sawanya.

“Cependant, la femme et les amis de M. Jumnong nous ont dit qu’il avait beaucoup de ‘conquêtes’. Ils pensent que l’attaque est due à une dispute amoureuse. Cela semble être la raison de la fusillade” dit-il.

“Nous poursuivons notre enquête” termine le lieutenant Sawanya.


Article original :Eakkapop Thongtub / The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos