Employé de l’hôtel disparu. Les tests ADN permettent à la police de boucler l’affaire

Actualités Phuket Thaïlande

Employé de l’hôtel disparu. Les tests ADN permettent à la police de boucler l’affaire
29 Septembre
11:37 2016

PHUKET : La police a confirmé que l’affaire de l’employé d’un hôtel de Patong disparu le 7 Mai a été résolue, les tests ADN réalisés sur le corps retrouvé dans un étang a Kathu le 9 Mai correspondant à ceux des membres de la famille de l’homme disparu.

Patong, Mort, Police,

Le lieutenant Sawanya Eidthrong de la police de Kathu a raconté hier à The Phuket News que l’institut de médicine légale de Surat Thani avait confirmé la correspondance entre les échantillons ADN prélevés sur les membres de la famille de l’homme porté disparu avec ceux relevés sur le corps retrouvé dans l’étang a Kathu.

“Je peux vous confirmer que les échantillons ADN prélevés sur les membres de la famille de l’homme porte disparu et ceux relevés sur le corps retrouvé dans l’étang de Kathu correspondent. Nous attendons toujours une confirmation quant à la cause de la mort avant de conclure l’enquête” dit-il.

Muhammad Hakiki, un indonésien de 24 ans, avait été porté disparu le 7 Mai. Il résidait à Kathu dans une chambre fournie par l’hôtel qui l’employait, située non loin de l’étang ou le corps a été repêché.

Une brosse à dent et une brosse à cheveux avaient été collectées dans la chambre de M. Hakiki et envoyées à l’institut de médicine légale de Surat Thani pour y effectuer des tests ADN et les comparer avec les échantillons ADN prélevés sur le corps de la victime.

Mais les résultats ne furent pas concluant, donc des échantillons ADN ont été prélevés sur des membres de la famille de M. Hakiki, en Indonésie, et envoyés en Thaïlande pour analyse. Alors les résultats ont montré une correspondance.

Le lieutenant Sawanya poursuit alors en expliquant que la police ne peut toutefois pas encore boucler l’affaire, les causes de la mort restant à déterminer. Mais l’hypothese du meurtre a déjà été ecartée.

Après avoir interrogé des habitants du secteur ou le corps a été retrouvé, également des amis de la victime, des collègues et la famille, il ne pourrait y avoir que deux causes possibles, le suicide ou la noyade. “

“Les parents de M. Hakiki pensent également que ces deux hypothèses peuvent être la cause de la mort. Ils pensent que leur fils avait des problèmes personnels” explique le lieutenant Sawanya.

“La dernière personne à l’avoir vu vivant est le gardien de l’immeuble. Il nous a dit avoir vu M. Hakiki, vêtu d’une simple serviette, marcher en direction de l’étang, celui dans lequel il a été repêché. Il est possible qu’il marchât dans le secteur et qu’il ait glissé puis soit tombé dans l’eau. On ne sait pas vraiment. “

“Nous attendons la confirmation de la cause du décès et nous classerons l’affaire” termine-t-il.


Article original : The Phuket News

Photo from - Thanin Promrungsri / Facebook

Les dernières vidéos