Des preuves pour la dernière victime du Phoenix

Actualités Phuket Thaïlande

Des preuves pour la dernière victime du Phoenix
11 Octobre
18:45 2018

PHUKET : L’enquête sur la mort d’un plongeur qui travaillait sur le site des opération de renflouement du Phoenix stagne, et conclut que la cause officielle de la mort est le manque d’oxygène.



Tourisme, Mer, Sécurité, Mort, Police,




Niphat ‘Joch’ Kludnak, 37 ans, employé de Spitz Tech Co Ltd, est décédé après avoir perdu connaissance et être tombé à l’eau du bateau qui le ramenait du site de renflouement du Phoenix, le 29 Septembre.


La chef du Département des Relations Publiques de Phuket Bussaya Chaipeum confirmait trois jours plus tard que M. Niphat était décédé à 12h30 le 29 Septembre sur le site du naufrage du Phoenix.


M. Niphat travaillait aux opérations de sauvetage du Phoenix depuis le mois d’Aout.


D’après une déclaration de Mme Bussaya, M. Niphat se trouvait à l’arrière du bateau lorsqu’il a perdu connaissance et est tombé à la mer.


M. Niphat a été repêché inconscient et rapidement transporté vers l’hôpital Vachira ou il a finalement été déclaré mort.


Wiwat Chitchertwong, directeur exécutif du Bureau Maritime de Phuket, a refusé de répondre aux questions de The Phuket News au sujet de la mort de M. Niphat – malgré le fait que Spitz Tech ait été engagée par le Bureau Maritime.


“Je n’en ai aucune idée. Contactez la Police de Chalong” a été sa seule réponse.


Le capitaine Somkiet Sarasit de la Police de Chalong, en charge de l’enquête sur la mort de M. Niphat, s’est montré plus ouvert.


“La cause de la mort est un ‘manque d’oxygène’, c’est ce qu’a confirmé l’hôpital Vachira” dit le capitaine Somkiet, sans donner plus d’explications sur la manière dont M. Niphat est venu à manquer d’oxygène.


Le capitaine Somkiet a confirmé que M. Niphat était un plongeur de l’équipe de sauvetage.


“Il travaillait avec six autres plongeurs” dit il.


Cependant, il ajoute aussi “Je pense que la cause de la mort est liée à son état de santé personnel”


Le capitaine Somkiet n’a pas expliqué si la mort de M. Niphat pouvait être due à de mauvaises conditions de travail ou en raison d’une négligence, mais a indiqué, “Je n’ai encore retenu aucune contre charge contre la compagnie. Mon enquête n’a pour l’instant relevé aucune preuve de négligence”


Interrogé si des mesures seraient prises pour éviter que de telles morts se reproduisent, le capitaine Somkiet répond “J’ai averti cette compagnie à propos de la sécurité avant de les autoriser à continuer leur travail – notamment à propos de la santé des plongeurs. Il est important de vérifier et de s’assurer que les plongeurs sont en état de travailler”



Article original : The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos