Des prêtes nom impliques dans une arnaque a la propriété

Actualités Phuket Thaïlande

Des prêtes nom impliques dans une arnaque a la propriété
22 Décembre
13:45 2016

PHUKET : Wat Phra Dhammakaya a utilisé un prête nom pour occuper certains terrains sur lesquels sont situés ses trois centres de méditation sur l’ile de Yao Noi a Phang Nga, terrains qui empiètent sur des parcelles de foret.

Crime, Construction, Terrain, Police, Religion,

S’exprimant après l’inspection des 137-rai du centre de méditation “Muktawan 1” hier, le chef adjoint de la police nationale Srivara Ransibrahmanakul a indiqué qu’un individu de 54 ans venant de Loei, Pet Kansap, occupait quatre parcelles dans le secteur.

Il a été désigné par la fondation Dhammakaya pour garder ces parcelles et est aussi lié à l’empiètement sur la foret du centre de méditation du temple de Loei, nous confie le général Srivara. Le chef adjoint de la police a signalé que le centre Muktawan 1 occupait 40 rai de terrain ne disposant d’aucun titre de propriété, et 21 rai de terrain situé sur une réserve forestière.

Le général Srivara a expliqué que la fondation Dhammakaya clamait posséder des titres de propriété de type Nor Sor 3 Gor pour 33 parcelles de 140 rai de terrain où se trouve le centre. Parmi elles, 28 parcelles sont la propriété de la fondation, 4 de M. Pet et une autre appartient à une femme, dit-il citant la fondation.

Le 19 Aout 2006, la fondation, dirigée par l’ancien religieux Phra Dhammajayo, avait transféré le terrain à M. Pet, poursuit le général Srivara. La fondation dispose de 13 membres exécutifs dont neuf moines.

Les officiels devront également examiner si 18 bâtiments situes a Muktawan 1 ont été construit en conformité avec la loi et vérifieront si l’organisation administrative de Koh Yao (OrBorJor) a remis des permis de construire illégalement, dit-il.

Le doute a surgi après l’émission des documents Nor Sor 3 Gor. Seuls deux rai de terrain étaient sensés être initialement occupés par la fondation, mais ce chiffre était monté à 15 rai en 1996.

Le général Srivara a précisé que la fondation Dhammakaya vendait des ‘packages’ pour pratiquer le ‘dhamma’, allant de 1,900 à 5,900 baths, ce qui signifie qu’elle exploite la foret pour son propre bénéfice.

Le département du trésor inspectera les déclarations d’impôts de la fondation.

Le chef adjoint de la police a indiqué que M. Pet était également soupçonné d’être le propriétaire de 162 rai de terrains sur lesquels est bâti le centre Muktawan 2, mais l’enquête a démontré que 82 rai de ces terrains ne disposent pas de titre de propriété et se trouvent dans la réserve forestière.

L’enquête menée sur les 100 rai du centre Muktawan 3 situé à proximité a prouvé que 44 rai ne disposent d’aucun titre de propriété et se trouvent également sur la réserve forestière, dit-il.

Le TAO a également signalé que 82 structures reparties dans ces trois centres ont été construites sans permis et seront saisies ultérieurement, indique le général Srivara.

Selon des sources policières, des piles de bois ont été placées sur les routes menant à ces centres et il est envisagé que ce serait l’œuvre de personnes ‘alliées’ au temple souhaitant empêcher les officiels d’inspecter les environs.

Ong-art Thamnitha, le porte-parole des disciples de la secte Dhammakaya, a omis hier de se présenter à la police de Thung Song Hong pour des charges de diffamations envers le département spécial d’investigation (DSI).

Le DSI était en charge de l’affaire de blanchiment d’argent de Phra Dhammajayo en lien direct avec le scandale de détournement de fonds de plusieurs milliards de baths de la Klongchan Credit Union Cooperative.

La police a indiqué qu’elle émettra de nouvelles assignations à comparaitre et, s’il ne se présente pas de lui-même, un mandat d’arrêt sera émis.


Article original : Bangkok Post

Photo from - The Middle Way Meditation Institute’ via Bangkok P

Les dernières vidéos