D’ancien officiels de Kamala poursuivis pour corruption

Actualités Phuket Thaïlande

D’ancien officiels de Kamala poursuivis pour corruption D’ancien officiels de Kamala poursuivis pour corruptionD’ancien officiels de Kamala poursuivis pour corruptionD’ancien officiels de Kamala poursuivis pour corruption
11 Juillet
13:06 2019

PHUKET : La Commission Nationale Anti-Corruption (NACC) a demandé au Bureau du Procureur Général d’ouvrir un dossier pour corruption contre cinq anciens officiels de l’Organisation Administrative de Kamala (OrBorTor), dont son ancien président Charun Sararak.





Cette requête survient après sept ans d’une enquête débutée en 2012 sur la construction de murs de rétention d’un canal et d’une route de Moo 3 à Kamala, construction pour lesquelles le gouvernement avait accordé un budget de B26 millions.


Les cinq officiels sont accusés d’avoir fait ‘gonfler’ les prix du projet et d’avoir détourné B3.2 millions.


La NACC a annoncé sur son site que la demande de l’ouverture d’un dossier pour corruption avait été transmise au Bureau du procureur Général le 22 Mai.


Les cinq officiels accusés sont :


  1. Charun Sararak, ancien président de l’OrBorTor de Kamala 

  2. Suwit Koomluk, ancien vice président de l’OrBorTor de Kamala

  3. Santi Attasub, ancien vice président de l’OrBorTor de Kamala

  4. Rattapong Aksornwong, ingénieur du Bureau des Travaux Publics de l’OrBorTor de Kamala

  5. Jiranai Suebsot, ingénieur de l’OrBorTor de Kamala et superviseur du projet


Charun sera poursuivi selon les Sections 90, 91, 151 et 157 du Code Criminel.


Selon la Section 151 risque une peine de cinq à vingt ans d’emprisonnement ou la prison à perpétuité et une amende de B2.000 à B40.000.”


Selon la Section 157 il risque une peine d’un à dix ans d’emprisonnement et une amende de B2.000 à B20.000.”


Les quatre autres accusés, Suwit, Santi, Rattapong et Jiranai, seront poursuivi selon la Section 157.


La NACC rappelle dans son rapport que l’enquête portait initialement sur 11 membres de l’OrBorTor de Kamala :

  1. Karoon Sriden, ancien vice president

  2. Sontaya Soontornrak, ancien vice president

  3. Bumrung Pimonrattanakarn, directeur du Bureau des Travaux Publics 

  4. Thanang Chuchart, assistant ingénieur

  5. Jaree Pokbud, représentant de Moo 3 

  6. Atikom Anaburong, représentant de Moo 6 


Aucun charge n’a été retenue contre les six autres suspects, a indiqué la NACC.


Parmi les 11 membres de l’OrBorTor de Kamala concernés par cette enquête, seul M. Karoon continue de travailler pour l’OrBorTor.


Aucun des cinq accusés n’occupe de poste au sein de l’OrBorTor.


La NACC rappelle également que les cinq suspects restent pour le moment accusés de corruption. Ils ne pourront être considérés coupables que quand la cour aura rendu un verdict dans ce sens.



Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News


Photo from - Kamala OrBorTor

Les dernières vidéos