Culture : les superstitions dans la culture thaïe

Actualités Phuket Thaïlande

Culture : les superstitions dans la culture thaïe
15 Septembre
14:57 2016

Si vous êtes familier avec la culture thaïe, vous savez que les croyances au surnaturel, aux fantômes et aux esprits, sont très répandues. Ils peuvent être divisés en deux groupes, les bienveillants et les malveillants.

Les esprits bienveillants sont essentiellement des esprits protecteurs, par exemple l’esprit gardien du village ou les nombreux esprits de la foret (Chao Pa), l’esprit des collines et des montagnes (Chao Khao), la déesse du riz (Mae Phosop), Kuman Thong (กุมารทอง), l’esprit des enfants et Mae Sue (แม่ซื้อ), la gardienne des enfants. Les esprits bienveillants comptent parmi eux les esprits gardiens, thewada, habituellement pries en groupes. Un autre esprit très important dans la culture thaïe est le ‘fantôme de la maison’, Phra Phum. Chaque maison et édifice thaï possède un esprit gardien vivant dans le temple de l’esprit placé sur la façade de la maison.

Les esprits malveillants sont cause de problèmes et essayent de blesser les gens. Ces esprits sont ceux de personnes décédées violement ou accidentellement. Il est de coutume de croire que si une personne meurt violement ou de façon soudaine, son esprit erre dans ce monde jusqu’à ce qu’il accomplisse son rôle dans ce monde.

Il y a aussi d’autres mauvais esprits comme Phi Pop(ผีปอบ), un esprit féminin malveillant qui dévore les entrailles humaines, Phi Krasue(กระสือ), une tête de femme les viscères pendant de son cou et Phi Krahang (กระหัง), un fantôme masculin qui vole alentour durant la nuit. Ces esprits ont le pouvoir de prendre le contrôle des gens, et peuvent même les tuer pour dévorer leurs entrailles. Sans surprises, les esprits bienveillants sont révérés personnellement alors que les mauvais sont rangez en groupe.

Les bons esprits sont sensés aider et protéger les vivants. En guise de remerciement, ils reçoivent des offrandes et des sacrifices, fait dans le but de faire plaisir aux esprits afin qu’ils les aide, une relation de réciprocité entre le monde des esprits et le monde des humains. Dans le cas des mauvais esprits, les gens font une première offrande afin de le pacifier. SI cela ne marche pas, il demande l’aide de son esprit gardien. Des rites bouddhistes peuvent être requis pour pacifier l’esprit malveillant.

Il est admis que si un homme se conduit mal et est disrespectueux envers un esprit bienveillant, il peut devenir malveillant, et faire la distinction entre un bon et un mauvais esprit peut être complexe.

Ce ne serait pas mentir que de dire qu’en général, dans la culture thaïe, les esprits et le surnaturel en général sont très important. Les fantômes sont classés selon leur origine (bienveillant malveillant), certains ont même leur propre sanctuaire.

Sirinya Pakditawan est une ‘luk kreung’, ou demi-Thaïe, née et élevée à Hambourg, en Allemagne. Elle aime écrire à propos de la Thaïlande, en insistant sur la culture, l’art, l’histoire, les traditions et les habitants, mais aussi sur divers autres sujets concernant la culture populaire, les voyages ou la cuisine thaïe.

Sirinya ne cherche pas seulement à vous divertir, mais aussi à vous ‘éduquer’ en vous fournissant des informations et des faits à propos de la Thaïlande, sa culture et son histoire qui ne sont pas très connues, surtout pour les européens et les américains. Elle a un doctorat de l’université de Hambourg en American Studies.


Article original : Sirinya Pakditawan

Photo from - Xufranc.

Les dernières vidéos