Coup de boost pour les start-ups de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

Coup de boost pour les start-ups de Phuket
26 Septembre
12:13 2016

PHUKET : Le nouveau ministère de l’économie digitale insuffle un esprit positif en soutenant et promouvant les start-ups à travers le récent Startup Thailand 2016 de Phuket

Technologie, Travail, Education, Economie

Notre ile a un énorme potentiel en tant que hub de technologie digitale, mais stimuler et accompagner le succès des start-up locales dans un marché international extrêmement compétitif demandera des perspectives internationales mieux soutenues que ce qui est proposé à l’heure actuelle.

Avec une grande part de la population composée d’expats, une nouvelle génération de jeunes de Phuket maitrisant parfaitement l’anglais l’informatique et les sciences arrive sur le marché du travail. Nombre d’entre eux sont diplômés d’écoles internationales de l’ile ou d’écoles proposant des programmes de langues très poussés.

Cependant, grandissant en fréquentant les écoles de l’ile, beaucoup poursuivent leur cursus dans des universités a l’étranger, pour ne jamais revenir – même si beaucoup voudraient retourner à Phuket et y travailler.

Le problème de beaucoup de jeunes qui tombent dans cette catégorie est que leurs parents souhaitent de meilleures opportunités que celles que leurs propose le système d’éducation publique thaï.

Seul un très faible pourcentage des enfants diplômés de l’une des deux universités de l’ile – Rajabhat Phuket and the Prince of Songkla University Phuket Campus –maitrisent les langages et compétences informatiques nécessaires pour réussir dans le commerce international. Ceux qui maitrisent ces deux points clé sont principalement des autodidactes, ont pris des cours dans un établissement privé ou ont reçu une aide extérieure. Les parents expatriés, qui dépensent des fortunes dans des écoles prives ici et dans des universités à l’étranger, se rendent vite compte que les seuls emplois disponibles pour leurs enfants sont très mal rémunérés et axés dans le secteur du tourisme.

Cela coute plus de 2 millions de baths a des parents pour envoyer leurs enfants dans une université prestigieuse, comme par exemple les Ivy League Schools aux USA. C’est beaucoup trop cher pour la plus grande partie de la population et seules les familles les plus riches de l’ile peuvent se le permettre.

La couverture médiatique ainsi que la promotion des évènements récents tenus à Phuket à ce sujet montrent bien que le chemin est encore long. Presque tout ce qui touche à ces évènements est uniquement en thaï.

Pour exploiter tout le potentiel de Phuket, le gouvernement ne doit pas se concentrer sur des campagnes de pub, mais plutôt mettre à disposition les infrastructures nécessaires et réduire toutes les démarches légales et bureaucratiques qui tiennent éloignés tant de potentiels jeunes entrepreneurs.


Article original: Phuket Gazette

Photo from - The Phuket Gazette

Les dernières vidéos