Construction illégale, la municipalité de Patong coupable

Actualités Phuket Thaïlande

Construction illégale, la municipalité de Patong coupable Construction illégale, la municipalité de Patong coupableConstruction illégale, la municipalité de Patong coupableConstruction illégale, la municipalité de Patong coupable
12 Mars
18:51 2018

PHUKET : La municipalité de Patong a confirmé ne pas avoir adressé de nouvelle demande l’Andakira Hotel de démonter toutes les structures dépassant la hauteur maximale autorisée par le permis de construire, malgré une décision du tribunal jugeant la municipalité de Patong et le Bureau du maire de Patong coupable de ne pas avoir réalisé son devoir en s’assurant que le bâtiment correspondait au permis de construire original.


Tourisme, Construction, Crime,



Somchai Neitibumroong, responsable de la Division Juridique de la municipalité de Patong, a déclaré à The Phuket News que son service avait fait appel de cette décision.

“Nous avons fait appel le 24 Janvier” dit M. Somchai.

M. Somchai a expliqué que les ‘différences’ dans la construction étaient négligeables, et que seul le nombre d’arches au niveau du toit de l’un des bâtiments de l’Andakira Hotel n’était pas conforme au permis de construire.

“Un des bâtiment devait compter sept étages et six arches avec une piscine sur le toit, l’autre bâtiment devait avoir sept étages et seulement trois arches avec lui aussi une piscine sur le toit” dit il.

“Mais, en ce qui concerne ce deuxième bâtiment, Andakira a construit illégalement sept étages et sept arches. Ce n’est pas ce qu’Andakira Group avait demandé à la municipalité de Patong, les officiels de la DIvision Juridique de la municipalité de Patong avaient alors adressé un avertissement à Andakira Group à propos de cette modification des plans – mais Andakira Group n’a pas respecté la loi” dit M. Somchai.

Cependant, une copie du jugement du tribunal, que The Phuket News est parvenu à obtenir, montre que le tribunal était informé de divergences majeures quant à l’emplacement du bâtiment sur le site et sur le permis de construire.

Particulièrement, un des bâtiments devrait se trouver à 4.8 mètres des limites du terrain, mais il a été construit à 3.2m de la clôture.

La hauteur du bâtiment fait aussi débat, il mesure actuellement 27.9 mètres de haut.

M. Somchai ne veut pas reconnaitre ces problèmes. Il a par ailleur refusé de présenter à The Phuket News une copie du permis de construire original.

Figurant sur le jugement de la cour, remis le 26 Décembre, il est précisé que le Bureau du maire de Patong a 120 jours pour s’assurer que les structures qui n’ont pas été approuvées par le permis de construire soient démontées.

Mais aucune définition des structures en questions n’est donnée.

“Bien sur que nous avons été jugés coupables,mais nous avons le droit de faire appel” insiste M. Somchai.

M. Somchai a admis à The Phuket News que la municipalité de Patong n’avait rien fait d’autre que d’envoyer un avertissement.

“Nous n’avons pas adressé d’autre avertissement ni publié de communiqué après celui du 25 Novembre 2011” dit il.

“Nous avons fait ce que nous avions à faire en accord avec le Public Works Act. Nous attendons maintenant la Cour Suprême. Je ne sais pas quand le tribunal nous convoquera pour cet appel” dit il.

Etrangement, M. Somchai ne considère pas que la cour dans son jugement signale savoir que la municipalité de Patong a transmis un avertissement à Andakira Group – et la cour juge la municipalité de Patong coupable.

La maire actuelle de Patong n’était pas en poste au moment de cette affaire.



Article original : The Phuket News


Photo from - Supplied

Les dernières vidéos