Catastrophe maritime, coup de balais chez les propriétaires étrangers

Actualités Phuket Thaïlande

Catastrophe maritime, coup de balais chez les propriétaires étrangers
10 Juillet
12:01 2018

BANGKOK : Le Bureau Anti-Blanchiment (Amlo) a décidé de ‘geler’ les comptes bancaires des deux compagnies de tourisme dont les bateaux ont coulé jeudi dernier pendant la tempête au large de Phuket, avant de nouvelles mesures contre l’utilisation de prête noms thaïs par des propriétaires étrangers.



Tourisme, Catastrophe, Transports, Chinois, Morts, Météo,




Le chef adjoint de la Police Touristique le major général de police Surachet “Big Joke” Hakpan déclarait lundi que l’Amlo examinerait les actifs des deux compagnies après avoir découvert qu’elles étaient dirigées par des intérêts étrangers.


D’après le général Surachate, ces deux compagnies seraient possiblement liées à Tranlee Travel, compagnie qui proposait des excursions à Phuket et qui a été l’objet d’une enquête en 2016, soupçonnée d’être illégalement la propriété de et dirigée pour des des étrangers.


Il a déclaré que des mesures de répressions seront menées contre 12 prête noms opérant à Phuket Phang Nga et Krabi, et collaborerait étroitement avec les autorités touristiques chinoises afin de renforcer les contrôle sur les compagnies de tourismes basées en Chine.


Ces compagnies basées en CHine utiliseraient des prête noms de Phuket afin de gérer ces entreprises impliquées dans ces accidents tragiques et qui n’ont pas respecté les règles de sécurité.


Le chef adjoint de la Police Touristique a également menacé de poursuivre les officiels thaïs complices de ces pratiques.


Le ministre de l’économie Sontirat Sontijirawong déclarait lundi que les autorités enquêtaient auprès de ces deux compagnies impliquées dans ces accidents maritimes afin de vérifier qu’elles respectent bien les lois en vigueur.


Les deux sont légalement déclarées auprès des autorités thaïes, dit il.


Elles sont enregistrées auprès du Département du Commerce sous les dénominations Lazy Cat Travel Ltd et TC Blue Dream Ltd.


Autre aspect de cette catastrophe, le secrétaire permanent du ministère du tourisme et des sports Pongpanu Svetarundra a indiqué qu’un total de B63.96 millions seraient versés aux victimes de cette catastrophe.


Les fonds proviendront du Fond d’Assistance aux Touristes, signale t il.


B1 million sera donné pour les victimes décédées, B500,000 pour les victimes blessées. Les victimes ayant besoin d’un suivi traumatique recevront B20,000.


Le premier ministre le général Prayut Chan-o-cha était hier à Phuket pour observer les opérations en cours et apporter son soutien aux victimes et aux secouristes.


La zone de recherche sera étendue aux provinces voisines de Krabi, Trang et Satun ou des patrouilles sur les plages seront organisées.


Le Phoenix a chaviré et coulé le 5 Juillet pendant la tempête. Avec 89 touristes chinois à bord, 37 ont survécu, 42 sont morts, 10 sont toujours disparus.**


Cinq de ces disparus ont été retrouvés vivants, a déclaré le gouverneur de Phuket Norrapat Plodthong, précisant que les autorités vérifiaient des détails.


Un yacht et un jet-ski ont également chaviré au large de Phuket le même jour, mais les 43 personnes de ces embarcations ont toutes été secourues.

Article original ici.


* Le nombre de passagers à bord du Phoenix au moment de son naufrage a été revu à la baisse hier, de 105 à 89, sans aucune explication. Maintenant, le nombre de personnes toujours portées disparues varie.


De nombreux rapports déclarent que 10 personnes sont toujours portées disparues. TAT indiquait hier, après la ‘révision’ du nombre total de passager et la visite du premier ministre Prayut, que 11 personnes étaient toujours portées disparues.


A 17h samedi 7 Juillet, TAT indiquait que 15 personnes étaient toujours portées disparues, ajoutant à la confusion au sujet des cinq que le gouverneur de Phuket Norraphat annonçait ‘retrouvés’ (comme indiqué ci dessus).



Article original : Bangkok Post / The Phuket News


Photo from - Tourist Police

Les dernières vidéos