Bangkok Hospital Phuket confirme les prises en charges d’urgence, conformément à la nouvelle loi

Actualités Phuket Thaïlande

Bangkok Hospital Phuket confirme les prises en charges d’urgence, conformément à la nouvelle loi
27 Avril
09:04 2017

PHUKET : Bangkok Hospital Phuket a confirmé à The Phuket News sa position sur la prise en charge des urgences conformément à la nouvelle loi de couverture universelle d’urgence des patients (UCEP) mise en place le 1er Avril.

Santé, Accidents, Tourisme, Transports, Patong,

La nouvelle loi, mise en place par l’institut national pour la médecine d’urgence (NIEM), permet à tous les patients nécessitant des soins médicaux d’urgence de pouvoir y accéder ou qu’ils se trouvent dans le pays peut importe l’hôpital – privé ou public – ce pour une période de 72 heures.

Les soins médicaux seront fournis ‘sans frais’ selon les capacités et ressources disponibles dans l’hôpital. La nouvelle loi définie des ‘normes’ de frais appliqués pour toute une gamme de services médicaux, frais qui seront pris en charge par l’un des trois fonds nationaux dédiés à la santé.

La loi stipule que l’UCEP couvrira six principales catégories de symptômes :

  1. Inconscience, absence de respiration
  2. Suffocation, graves problèmes respiratoires
  3. Perte de connaissance, fortes fièvres
  4. Graves douleurs à la poitrine
  5. Perte de l’usage d’un membre, avc, crises communes
  6. Autres symptômes de crise cardiaque, incapacité à respire, troubles neurologiques

Cependant, la loi précise que la décision finale revient aux médecins et dépendra de chaque situation particulière.

Bhummikitti Ruktaengam, assistant du directeur du Bangkok Hôpital Phuket a signalé “En ce qui concerne l’admissibilité, les personnes accédant aux droits que confère l’UCEP doivent être membre de l’un des trois plans de santé nationaux: le National Health Security Fund, le Social Security Fund ou le fond de protection médicale des officiels d’état.

“Nous conseillons de contacter le 1669 dans des situations de besoin d’urgence médicale, les opérateurs, les secours ou les médecins de l’hôpital le plus proche seront en mesure de déterminer la gravité des problèmes et de définir s’ils rentrent dans le cadre d’une des catégories de l’UCEP ou pas.

“Si ce n’est pas le cas, les maladies seront dirigés vers l’hôpital public dont ils dépendent, si leur condition le permet” dit-il.

“Si après 72 heures le patient nécessite toujours une assistance médicale, il sera transporté vers l’hôpital public dont il dépend si son état le permet. Le patient aura aussi le choix de rester dans le même hôpital, à ses frais. Si l’état du patient le permet, il est possible d’être transféré vers un autre hôpital avant la fin du délai de 72 heures” explique M. Bhummikitti.

“L’UCEP incluant les hôpitaux privés, Bangkok Hospital Phuket espère que toutes les personnes de Phuket et des provinces voisines auront un accès meilleur et plus rapide à une assistance médicale d’urgence sans avoir à se déplacer jusqu’à un hôpital public qui pourrait se trouver plus loin et présenter plus de risques pour la vie des patients à cause du trajet.

“De plus, note hôpital se focalisera toujours sur une communication efficace avec nos patients et leurs proches concernant leurs droits et les étapes du traitement pour une compréhension claire” dit-il

Banyat Kantha, chef du bureau provincial de santé publique de Phuket (PPHO), a jusqu’ici refuse de commenter à The Phuket News au sujet de l’UCEP.

“Cela n’a rien à voir avec moi. Adressez-vous au NIEM” a-t-il déclaré.

M. Banyat, en tant que responsable du PPHO, est l’officiel représentant le ministère de la santé sur l’ile et supervise l’administration des établissements publics de santé de Phuket, y compris les trois hôpitaux gouvernementaux de Phuket à Phuket Town, Thalang et Patong.


Article original : The Phuket News

Photo from - Bangkok Hospital Phuket

Les dernières vidéos