Aille ! Phuket termine 9ieme, mais est-ce une si mauvaise place après ce qu’a traversé le club ?

Actualités Phuket Thaïlande

Aille ! Phuket termine 9ieme, mais est-ce une si mauvaise place après ce qu’a traversé le club ? Aille ! Phuket termine 9ieme, mais est-ce une si mauvaise place après ce qu’a traversé le club ?
09 Septembre
13:22 2016

Phuket FC a disputé son dernier match de la saison 2016 de l’AIS Southern Region Division 2 dimanche dernier, perdant 3-1 a l’extérieur contre Pattani United, les classant à la 9ieme place sur 12.

Football

Pour certains supporters le classement final peut être décevant, mais, à y regarder de plus près, ares une saison sans queue ni tête, le classement n’est finalement pas si mal. Ça aurait pu être pire, et après tous les rebondissements qui se sont produits le club aurait pu être relégué en 3ieme division.

On se rappelle de ce 13 décembre 2015, après la relégation du Phuket FC en D2, lorsque le président du club Pramookpisitt Achariyachai annonçait qu’il quittait ses fonctions et ne s’impliquerait plus dans la vie du club.

Il invoquait des raisons financières, mais le comportement de certains fans ‘maudissant’ l’équipe en cas de défaite ou lorsqu’elle ne jouait pas à leur gout n’a surement pas aide. Ce n’est pas exactement le soutien espéré dans des périodes difficiles.

Le 29 décembre de la même année, le chef du ‘OrBorTor ‘ de Cherng Talay, MaAnn Samran a été nommé président du club. MaAnn disait alors qu’il avait besoin de lever 10 millions de baths pour financer son projet.

Dès le 7 janvier 2016, MaAnn confirmait qu’il avait réussi à réunir les fonds pour assurer que le club jouerait en D2. Il a également désigné l’ancien international thaï Pittaya ‘Odd’ Phimanman nouvel entraineur de l’équipe.

Deux semaines plus tard, MaAnn annonçait que le nom du club allait changer, fini les Ronins et bienvenue aux Andaman Dragon, changeant aussi le logo, montrant maintenant un dragon entourant les cotes de Phuket et tenant un ballon.

Lors d’une première interview avec The Phuket News le 21 janvier, Coach Odd annonçait avoir suffisamment de joueur pour la saison à venir puisque 28-30 joueurs composaient l’effectif, 30 pourcent d’entre eux venus de l’ancienne équipe du Satun United, démantelée après des problèmes financiers.

Mais c’est à partir de février que tout a commencé à devenir ‘marrant’.

Pendant le weekend des 6 et 7 février, des rumeurs ont commencé à circuler comme quoi le club allait être réintégré à la League 1. Ces rumeurs faisaient suite à une annonce indiquant qu’il manquait deux équipes pour compléter le tableau de la League 1 puisque deux clubs ne pouvaient pas financer leur présence dans l’élite, Thai Premier League (TPL) ne serait pas en mesure de financer ses deux équipes.

Au même moment, alors qu’annonce avait été faite que le club avait obtenu les financements nécessaires pour sa saison, le club décida d’organiser un concert pour lequel seraient invites les deux groupes de rock les plus populaires du pays, Labanoon et Big Ass.

Quelle en était la raison ? – plus de fonds pour le club.

Malheureusement, le concert fut un flop et n’attira pas plus de 200 personnes, et probablement même pas supporters du club.

Pour continuer dans la déception, le 10 février, Coach Odd confirmait que les Andaman Dragon ne joueraient pas en League 1 comme tout le monde l’espérait, mais bien dans la AIS Southern Region Division 2.

Toujours a cette époque, Satun United annonçait avoir résolu ses problèmes financiers, et donc tous les joueurs recrutes par Phuket réintégrèrent l’équipe de Satun. Phuket devait alors trouver de nouveaux joueurs en seulement quelques semaines avant que la saison ne commence.

Le 25 février, 3 jours avant le début de la saison, et après que coach Odd ait réussi a recruté les joueurs manquant pour constituer son équipe, The Phuket News appris que la fédération de football de Thaïlande (Football Association of Thailand (FAT)) avait repoussé le début de la saison au 26 mars.

Puis, seulement quelques joueurs plus tard, MaAnn était rappelé à Bangkok pour signer des papiers confirmant auprès du FAT que l’équipe jouerait bien dans la AIS Southern Region Division 2. Cela faisait alors la troisième fois que ces documents étaient remis et signes.

Pendant ce temps, les fanclubs commençaient à s’interroger quant à la position de MaAnn par rapport au club.

Il en résultât une réunion à huis clos avec les responsables des associations de supporters le 15 mars à laquelle un reporter de The Phuket News a assisté.

Pendant ce meeting, MaAnn a expliqué que le Phuket FC avait été laisse à l’abandon et qu’il était là parce qu’on le lui avait demandé.

Il a aussi expliqué que le but de sa reprise était e conserver une équipe de football sr l’ile, et de soutenir le club.

Au regard de la situation financière, point également aborde lors de ces discussions, MaAnn a admis que les ressources étaient limitées et que la plupart des membres du staff était des amis ou de la famille.

La saison a finalement débuté le 20 mars par un match nul 0-0 contre Satun United.

Puis vint le mois de Juin, trois mois après le début de saison, et le club est retombe dans la confusion la plus totale.

Un interne du club évoquait au Siam Sport Syndicate que 37 joueurs sous contrat avec le club n’avaient pas été paye pendant déjà 2 mois, un montant estime à 1.6 millions de baths.

De surcroit, il a été confirmé que l’électricité et l’eau avaient été coupe dans les installations du club, le FIFA Tsunami Memorial Ground, entre Phuket Town et Panwa Cape, des factures de 30,000 baths n’ayant pas été acquittées.

Au même moment, des rumeurs persistaient sur la vente du club par MaAnn.

Le 23 Juin, The Phuket News apprenait d’un official lie au club que tous les salaires avaient finalement été verses. Mais cet officiel refusait de dévoiler comment ou par qui les paiements avaient été effectués. Il n’était d’ailleurs pas certain de savoir qui se chargerait de payer les salaires du mois de Juin, les pourparlers de rachat devant être finalises prochainement.

Puis malgré cela aucune annonce officielle n’est parue quant au rachat ou au changement de manager. Le 7 Juillet, Coach Odd confirmait qu’il continuait à préparer l’équipe pour la deuxième moitié de la saison, dont le début était prévu pour le 10 Juillet.

Juste avant le début de cette deuxième partie de saison, le 8 Juillet, l’annonce du changement de propriétaire fut officialisée lors d’une conférence de presse tenue au Royal Gems Pavilion a Thalang.

Au cours de cette conférence de presse, Royal Gem et Rayaburi Group annoncèrent reprendre le management du club, et qu’ils avaient créé une nouvelle compagnie pour gérer les Andaman Dragon, la Royal Raya Sport.

Les nouveaux managers expliquèrent que le projet était de faire du Phuket FC un club plus puissant et de le développer afin qu’il réintégré la Thai Premier League.

Malheureusement, avec la création de la toute nouvelle division Thailand League Championship (TLC) pour la saison 2017, cela signifiait que même si les nouveaux actionnaires atteignaient leurs objectifs, remonter en Thai Premier League leur prendrait une année supplémentaire.

Le club devra d’abord s’extirper de la Southern Region Division 2 vers la TLC – tache compliquée sans des fonds équivalents a ceux des autres équipes e la division 2. Ils devront ensuite gagner leur montée depuis la TLC vers la Yamaha League 1, pour ensuite livrer la bataille la plus compliquée, finir pari les deux premiers de la League 1 pour gagner leur montée automatique vers la Thai Premier League.

Au regard de l’énorme tâche qui les attends, espérons que Royal Raya Sport s’inscrivent dans ce projet sur le long terme. Il faudra maintenant au moins trois ans pour y arriver, si tout se passe bien.

 

Article original: Matt Pond

Photo from - Wa Bulae/Facebook

Les dernières vidéos