A Phuket, l’armée étudie les accusations de corruption militaire

Actualités Phuket Thaïlande

A Phuket, l’armée étudie les accusations de corruption militaire A Phuket, l’armée étudie les accusations de corruption militaireA Phuket, l’armée étudie les accusations de corruption militaireA Phuket, l’armée étudie les accusations de corruption militaire
29 Novembre
12:56 2016

PHUKET : Le commandant du 41eme cercle arme de l’armée royale thaïe, qui gère les opérations de l’armée a Phuket, a signalé que neuf personnes ont été interrogées suite à une plainte accusant les officiers de ‘collecter de l’argent’ auprès d’entreprises locales.

Corruption, Armée, Police, Tourisme, Environnement, Ressources Naturelles, Mer, Pollution, Construction,

“Nous avons reçu une plainte pour corruption à Phuket signalant que des officiers de l’armée étaient impliqués” a indiqué hier le major général Arkom Pongprom, commandant du 41eme cercle arme, lors d’une réunion publique organisée au Provincial Hall.

“Nous n’avons aucun droit de ‘collecter de l’argent’ auprès des entreprises locales” dit-il.

“Notre enquête sur ces allégations nous a orientée vers neuf personnes. Nous les avons interrogées mais puisque nous ne les avons pas pris sur le fait et car nous n’avons pas suffisamment de preuves contre elles, nous ne les avons pas punis.

“Toutefois, elles sont sous surveillance et doivent nous faire des rapports fréquents” indique le général Arkom.

Dans un langage élusif, le général Arkom a expliqué que les neuf suspects ‘proviennent de différents services’, mais n’a pas précisé en ‘thaï’ les services concernes, ni si ces officiers étaient en service lors des faits.

Ces accusations d’officiers de l’armée impliqués dans des extorsions de fond auprès d’entreprises locales font suite à la libération sans poursuites par la police et l’armée de Prapoj Nunphakdee, arrêté vêtu d’un uniforme d’officier haut gradé.

Le major Kanan Somrak de la police de Chalong avait indiqué hier à The Phuket News qu’après enquête, M. Prapoj ne serait pas poursuivi car il n’avait en rien profité de cet accoutrement.

La réunion du Provincial Hall hier était organisée pour annoncer que le gouverneur de Phuket Chockchai Dejamornthan mènera une campagne pour laquelle armée et police démantèleront les ‘cinq plus grosses plaies’ de l’ile.

Le gouverneur Chockchai a identifié les ‘cinq plus grosses plaies’ comme 1) “organiser” les plages de Phuket ; 2) gérer les taxis 3) l’empiètement et les eaux usées ; 4) la mafia et les lieux de divertissement 5) le jeu et la corruption.

Parmi les officiels présents à cette réunion, le vice-amiral de la marine royale thaïe Surapol Kuptaphan, le commandant de la police provincial de Phuket major général Teeraphol Thipjaroen et le procureur provincial Banjerd Rattanamanotham.

Le major général Teeraphol a expliqué que la police était prête à aider à résoudre ces problèmes prioritaires”.

“Nous appliqueront strictement la loi et éradiquerons toutes les activités illégales” a-t-il promis.

Après la réunion, les officiels ont inspecté Surin Beach, le gouverneur a alors dis “aujourd’hui nous pouvons encore trouver des vendeurs tentant de revenir dans cette zone et nous leur avons demandé de coopérer avec le gouvernement.

“Je comprends que certains de ces vendeurs n’ont aucun endroit où aller, j’ai donc demandé au chef du district de Thalang d’aménager un terrain pour eux qui n’empiètera pas sur la plage” dit-il.

Aucune mention n’a été faite concernant le début des travaux du projet a 800 millions de baths du Rajabhakti Park qui doit être construit à Surin Beach en l’honneur de Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej et de Sa Majesté la Reine Sirikit.

La construction devait débuter en octobre.

Aucune mention n’a été également faite à propos des eaux usées qui se déversent sur Surin Beach, pas plus tard que la semaine dernière.

Cependant, le général Arkom a signalé que les questions de sécurité ont déjà été abordées.

“C’est le rôle du 41eme cercle armé de maintenir la paix et l’ordre à Phuket et Nakhorn Sri Thammarat. Phuket est une cible pour les terroristes, donc la sécurité des habitants et des touristes est notre principale priorité” poursuit le général Arkom.

“Nous nous concentrerons sur les plages, les transports publics comme les taxis, et l’aéroport. “Je voudrais demander aux habitants et aux entreprises de rester vigilants a toute chose suspecte et de le signaler à la police immédiatement” ajoute-t-il.

“Les entreprises doivent s’assurer que leurs caméras de surveillance fonctionnent, les équipes de sécurité, les officiels du gouvernement et les entreprises doivent rester vigilants a tout instant.”


Article original ; Eakkapop Thongtub / The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos