A Patong, Bangla Road désertée après l’intervention récente des officiels

Actualités Phuket Thaïlande

A Patong, Bangla Road désertée après l’intervention récente des officiels
03 Février
09:55 2017

PHUKET : Plus de 600 bars et lieux de divertissement du centre de Patong ont fermé à 1h hier, après les ordres très strictes donnés par le gouverneur de Phuket lundi dernier, laissant l’endroit habituellement très animé totalement désert..

Tourisme, Culture, Economie, Patong, Police,

 


De nombreux policiers et autres officiels de Phuket avaient visé bars et autres établissements de nuit de Bangla Rd lundi soir, leur ordonnant de respecter la loi et de fermer à l’heure.

La sortie des officiers dès 23h, sur ordre direct du gouverneur Chockchai Dejamornthan, regroupés aux habituels points de ralliement de la police en face des ‘police box’ en bout de plage sur Bangla Rd, après leur briefing par le gouverneur Chockchai Dejamornthan., a bel et bien porté ses fruits.

Les reporteurs de l’équivalent en thaï deThe Phuket News’, Khao Phuket, se sont rendu dans la célèbre ‘party zone’ à l’heure de fermeture hier pour discuter avec les responsables des établissements et les touristes afin de recueillir leur opinion sur l’intervention des autorités.

M. Corrado Parise, propriétaire italien du club Illuzion leur a dit que les touristes étaient perplexes quant à cette répression et ne comprenaient pas pourquoi les établissements devaient fermer à 1h.

“Je comprends qu’il s’agisse de la loi, mais je voudrais que les autorités soient raisonnables. La majorité des touristes viennent dans le coin après minuit.

“Si nous fermons à 1h, ils n’auront qu’une heure pour leur sortie nocturne. Certains ont économisé pendant toute une année pour profiter de leurs vacances ici, s’il trouve l’endroit comme ça je ne suis pas sûr qu’ils reviennent” dit M. Corrado.

Des vendeurs de fleurs de Patong ont également voulu partager leur opinion. “D’habitude nous vendons toutes nos fleurs car les touristes les achètent pour leurs femmes ou leurs nouvelles amies.

“Mais, depuis les trois dernières nuits, nous n’avons pas pu tout vendre car les bars et les clubs étaient fermés tôt et les touristes sont rentrés à leur hôtel” nous signale une vendeuse.

“Nous espérions tout vendre comme c’était toujours le cas. C’est notre principal revenu, nos enfants vont toujours à l’école mais si nous ne gagnons pas suffisamment d’argent, comment allons-nous pouvoir prendre soins de nos enfants” ajoute-t-elle.

Lisa, une canadienne nous a elle aussi dit qu’elle ne comprenait pas ce qui se passait.

“Je suis déjà venu il y a trois ans et nous nous étions vraiment amusés. Nous étions toujours dans les rues à 3h du matin.

“J’adore la Thaïlande, surtout Bangla Rd, et je reviens à chaque fois en m’attendant à profiter de mes vacances comme je le faisais avant, mais ils ont fermé très tôt et je n’aime pas beaucoup ça” continue-t-elle.


Une employée de bar nous a dit que tout le personnel des établissements attend toute l’année la saison touristique. “Nous ne gagnons pas de gros salaires, nous gagnons plus grâce aux pourboires des clients. Nous souhaitons que les officiels comprennent notre situation” dit-elle.

Entre-temps, les responsables des établissements de divertissement se sont rassemblés au Provincial Hall mercredi pour déposer une pétition demandant la création d’une ‘zone spéciale’  dans laquelle les établissements seraient autorisés à fermer plus tard que l’horaire légale, certains souhaitant fermer à 6h.

Le vice-gouverneur de Teera Anantaseriwidhya a reçu la pétition en nom et place du gouverneur Chockchai et a confirmé qu’elle serait transmise à son destinataire, le premier ministre le général Prayut Chan-o-cha.
Le vice-gouverneur Teera a remercié ces responsables pour avoir fait connaitre leurs préoccupations, leur demandant toutefois de respecter la loi.


Article original : Chutharat Plerin / The Phuket News

Photo from - Chutharat Plerin

Les dernières vidéos