2 paquebot accostent à Phuket : 2 poids 2 mesures

Actualités Phuket Thaïlande

2 paquebot accostent à Phuket : 2 poids 2 mesures
14 Février
12:06 2020

PHUKET : Après le refus mardi d’accueillir le navire néerlandais MS Westerdam, et son changement de cap à destination du Cambodge, hier quelques 4,000 passagers et membres d’équipage de deux paquebots ont été autorisés à accoster à Phuket, après s’être assuré qu’il n’y avait aucune infection au COVID-19. 

 



 

Le paquebot au pavillon bahaméen Seabourn Ovation est arrivé au Port en Eaux Profondes de Phuket hier en provenance de Langkawi en Malaisie. Les 495 vacanciers et 470 membres d’équipage, dont la plupart son européens, ont été contrôlés par les officiels de la santé publique avant de pouvoir quitter le navire. Le responsable du Bureau maritime de Phuket a confirmé que tous les passagers et membres d’équipage étaient sains. Le navire n’a fait escale que pendant dix heures avant de lever l'ancre pour Singapour.

 

Le Quantum of the Seas, un autre paquebot avec à son bord 3,100 passagers et membres d’équipage, s’est amarré à Patong, et tous les passagers ont pu débarquer après avoir été contrôlés. Puis le navire a repris la mer vers Singapour.

 

Le gouverneur de Phuket a rappelé que les deux premiers mois de l’année correspondaient au pic de la saison des croisières, et que 17 paquebots étaient attendus en Février et entre 12 et 15 le mois prochain. 

 

Une porte parole du gouvernement a indiqué à la presse que le Seabourn Ovation avait pu accoster à Hong Kong, au Vietnam, à Laem Chabang à Chon Buri, à Koh Kood à Kuala Lumpur, et à Langkawi.

 

Les médecins à bord du Seabourn Ovation ont signalé qu’aucun passager ni membre d’équipage ne présentait de symptômes du virus, et que tous les passagers pourraient être localisés car le bateau ne serait à quai que pendant dix heures, contrairement au Westerdam qui avait demandé une permission d’amarrage d’urgence et avait déjà été refusé par plusieurs pays, dit elle. 

 

Depuis son départ de Hong Kong le 1er Février, le Westerdam s’est vu refuser l’accès au Japon, à Taiwan, aux Philippines, et à Guam, par crainte que les passagers ne soient infectés par le coronavirus. 21 thaïs se trouvent parmi les passagers et membres d’équipage.

 

“La Thaïlande n’applique pas de politique d’interdiction d’amarrage… mais le pays a mis en place des mesures de contrôle de la maladie, et la sécurité des thaïs est la priorité.”

 

“#seabournovation” est devenu populaire sur Twitter en Thaïlande avec des internautes qui questionnent le deux poids deux mesures entre le Seabourn Ovation et le Westerdam.

 

De leur côté, les autorités cambodgiennes ont déclaré que des tests sanguins sont en cours pour au moins 20 passagers malades du Westerdam. Un porte parole de la police a indiqué que les autorités se rendaient à bord du navire pour réaliser des examens médicaux sur les passagers et l’équipage avant qu’ils ne soient autorisés à débarquer.

 

“Nous soupçonnons 20 passagers d’être infectés par le coronavirus, leur échantillons sanguins ont été envoyés à Phnom Penh.”

 

Source : Bangkok Post



Article original : Greeley Pulitzer / The Thaiger


Photo from - The Seabourn Ovation - File photo

Les dernières vidéos