117 migrants questionnés

Actualités Phuket Thaïlande

117 migrants questionnés 117 migrants questionnés117 migrants questionnés
09 Mai
16:35 2015

Les autorités, aujourd'hui (9 mai), ont interrogé plus de 100 migrants, découverts dans le sud du pays, pour déterminer, si ils ont été victimes de traite des êtres humains, dans leur course, de respecter un délai pour découvrir la contrebande de personnes des camps à l'intérieur de ses frontières


Trente-trois corps, soupçonnés d'être des migrants originaires du Myanmar et du Bangladesh, ont été trouvés dans des tombes peu profondes, au cours de la semaine dernière, dans la province de Songkhla. Trois camps présumés de trafic ont également été trouvés.

Le Premier ministre, Prayuth Chan-Ocha, a annoncé un délai de 10 jours pour réprimer le commerce illicite.  Vendredi, le Gen Prayut, a appelé à une réunion , avec les voisins de Malaisie et le Myanmar pour tenter de résoudre, une crise de la traite des êtres humains régionales, suivant les découvertes.

Les 117 migrants ont été retrouvés, dans le district de la province de Songkhla, dans Rattaphum, près de la frontière avec la Malaisie, a déclaré le vice-gouverneur de la province.

La plupart du groupe étaient en provenance du Bangladesh.

"Il y a 117 personnes ici, 26 d'entre eux sont musulmans Rohingyas du Myanmar et le reste sont en provenance du Bangladesh," Ekarat Sisen, le vice-gouverneur de la province de Songkhla, a déclaré à Reuters (agence internationale des nouvelles).

"Nous devons déterminer si ces personnes sont des victimes de la traite ou si ils sont partis de leur propre pays. Si ils sont victimes de la traite des êtres humains, nous devons les remettre au Ministère du développement social et la sécurité humaine.

"Ceux qui volontairement sont entrés illégalement dans le pays, seront envoyés à la police de l'immigration et finalement renvoyés dans leur pays d'origine."

La police avait déclaré vendredi (8 mai) que 111 migrants ont été retrouvés.

Un petit groupe dans une salle de réunion, dans le district de Rattaphum, les 117 migrants, dont trois enfants, se sont brossés les dents, ont dormi, ont prié et mangé, attendant d'être interrogé, selon un journaliste de Reuters sur les lieux.

Certains villageois thaïlandais, sont venus faire un don d'eau, de riz et de fruits pour les migrants.

Busri Salam,treize ans, du Bangladesh, a déclaré que son groupe a débarqué d'un bateau en Thaïlande et parcouru pendant deux semaines dans la jungle thaïlandaise pour essayer d'atteindre la Malaisie.

"Mon frère est en Malaisie", a déclaré Busri. «Je voulais y aller ».

On estime que 25 000 musulmans Rohingyas et Bangladais sont montés à bord de bateaux de passeurs, dans les trois premiers mois de l'année, le double du nombre un an plus tôt, l'agence pour les réfugiés UNHCR a déclaré, vendredi.

Les migrants bravent de périlleux voyages, pour échapper à la persécution et la pauvreté religieuse et ethnique.


article bangkokpost

Photo from - bangkokpost.com

Les dernières vidéos