“Une incompréhension” à l’origine de la course à B3,000

Actualités Phuket Thaïlande

“Une incompréhension” à l’origine de la course à B3,000
19 Juillet
11:58 2019

PHUKET : ALors que l’affaire continue après la plainte déposée par deux touristes australiennes pour une course à B3,000 entre l’Aéroport International de Phuket et Kata, une rencontre a été organisée hier entre le chauffeur, les deux touristes et un représentant du Bureau des Transports de Phuket.





Ils se sont accordés sur une ‘incompréhension’.


La plainte était devenue virale jusqu’à remonter aux oreilles du premier ministre, qui avait demandé aux services concernés d’enquêter et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus.


En même temps une rencontre était organisée au poste de police de Karon. Après les discussions, le vice gouverneur de Phuket, Supot Rodruang Na Nongkhai, a signalé qu’il semblerait que les deux touristes avaient négocié le prix de la course à l’aéroport.


Naruemon Jampathong était le rabatteur, et a approché les touristes dans le hall des arrivées avant d’appeler le van de Poompat Chankaew pour conduire les clientes à Kata. Le vice gouverneur a expliqué que les touristes et le chauffeur du taxi ont raconté différentes versions de la négociation à la police. Les touristes ont dit qu’on leur avait proposé une course à B3,000 tandis que le chauffeur dit avoir donné son accord pour B2,000 (ce qui est toujours B400 aux dessus des prix pratiqués par les van privés sur ce trajet).


Par ailleurs, Naruemon a été jugé coupable de se rendre à l’aéroport sans autorisation. AoT l’a verbalisé d’une amende de B2,000.


Au sujet du prix de la course, les deux parties donnent des versions différentes.


Le chauffeur a indiqué s’être rendu au poste de police de Karon immédiatement après avoir pris connaissance de la controverse, pour indiquer en personne qu’il n’avait fait payé que B2,000 pour la course, le prix négocié avec les touristes car elles ne voulaient pas attendre que le van soit complet (avec d’autres passagers).


Il a insisté n’avoir jamais mentionné un prix de B3,000. La police a donc appelé les touristes et le chauffeur pour une rencontre. Cette fois, tous ont déclaré que le prix négocié était de B2,000 et que cette plainte était une ‘incompréhension’.


Après cela le chauffeur a été conduit à l’aéroport par la police pour payer son amende pour avoir chargé des passagers à l’aéroport sans autorisation.



Article original : The Thaiger


Photo from - The Thaiger

Les dernières vidéos