“L’armée thaïe nous veut morts” – déclare le propriétaire du Seastead de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

“L’armée thaïe nous veut morts” – déclare le propriétaire du Seastead de Phuket “L’armée thaïe nous veut morts” – déclare le propriétaire du Seastead de Phuket“L’armée thaïe nous veut morts” – déclare le propriétaire du Seastead de Phuket
18 Avril
14:26 2019

PHUKET : L’américain Chad Elwartowski et sa compagne thaïe Nadia Supranee Thepdet ont déclaré fuir la police thaïe alors que le gouvernement les accusent d’essayer de réclamer une partie du territoire maritime thaï avec leur ‘seastead’, un maison installée en mer considérée comme une résidence maritime permanente au large de Phuket.

Le ‘seated’ est situé au sud est de Koh Racha Yai à environ 12 miles nautiques des terres.





Chad déclara craindre pour leurs vies et maintenant se cache.


Chad a déclaré dans une communication par email à 7 Action News, à Detroit, “L’armée thaïe nous veut morts.”


“La manière dont ils fonctionnent ici en Thaïlande est qu’ils écrivent leurs histoire dans leurs médias et ensuite ils l’exécutent. Leur histoire raconte dit que nous sommes une menace à la sécurité nationale et nous risquons la prison à vie ou la peine de mort. Ils ne veulent pas que nous survivions.”


Chad est diplômé de Michigan State University, était un spécialiste IT pour le gouvernement américain, et est maintenant ‘semi retraité’ après avoir fait fortune dans le Bitcoin.


Chad indique que le couple a vécu et fait des aller retours dans le seastead depuis environ deux mois.


La soeur de Chad, Nancy Elwartowski-Cooper, est écoeurée par toute cette histoire.


“Je veux juste qu’il rentre à la maison” a t elle déclaré à 7 Action News.


Un ami de longue date de Chad, Matt Francisco, dit que tout semblait aller pour le mieux pour Chad en début de semaine.


“Puis tout d’un coup tout a changé et il est devenu un fugitif” dit Francisco.


“C’est comme dans un film.”


Personne ne sait ou sont allés Chad et Nadia après avoir fuit le seastead. Mais il explique qu’ils ont besoin d’aide, et demande aux gens de les aider à rentrer en contact avec des officiels du gouvernement en Thaïlande pour “faire entendre raison aux leaders militaires” écrit il sur sa page Facebook.


“Quelqu’un d’important aux USA qui puisse aider. J’ai besoin de me rendre à l’ambassade américaine à Bangkok ou quelque part près de Phuket pour me faire sortir du pays. J’ai besoin de suggestion pour aider Nadia, une citoyenne thaïe. Elle a besoin de trouver asile dans une ambassade à Bangkok.”


Le seastead a été construit pas Ocean Builders à plus de 12 miles nautiques au large des côtes de Phuket dans ce que la compagnie dit être les eaux internationales.


Le Département Maritime de Phuket a déclaré qu’il démolirait le seastead et le retirerai des eaux de l’Andaman.


Ocean Builders souhaitait vivement lancer le projet de construction de nouveaux seasteads pour d’autres habitants, mais, au moins pour l’instant, a arrêté le projet.


“Chad et Nadia sont sains et saufs pour l’instant mais ont compris que la Thaïlande est dirigée par un dictateur militaire.”


Dans une vidéo publiée sur Youtube par The Seasteading Institute début Mars, Chad déclare “Ils ont le monopole sur la terre, mais ils n’ont pas le monopole des mers.”


La page Facebook de Chad indique…


“Nadia et moi n’avons pas conçu, construit ni financé le seastead. Nous l’avons promu en vivant dedans. Nous avons aidé en donnant des informations au constructeur et avons participé au lancement du projet. Nous n’avons pas décidé ou installer le seastead.


“Nous sommes des soutiens du projet et avons eu la chance d’être les premiers à y résider. Nous pourchasser jusqu’à la mort est complètement stupide et démontre les raisons pour lesquelles quelqu’un voudrait vivre au milieu de l’océan loin des gouvernements.”


De son côté, Ocean Builders a réimprimé un communiqué dans l’intérêt d’une information correcte. Les vues et opinions exprimées dans ce communiqué n’engagent que ses auteurs…


Nous, Ocean Builders, voudrions remercier toutes les personnes qui nous ont adressé leur soutien et leur aide. Nous en sommes reconnaissant.

Nous avons appris que le premier seastead, XLII, avait été ou était en cours de démolition par la marine thaïe. Nous avons également appris que ses premiers habitants, Chad Elwartowski et Nadia Summergirl sont tenus responsables de la construction du seastead et de son installation.

Rien ne peut être plus éloigné de la vérité. Chad et Nadia étaient des volontaires excités par la perspective de vivre librement. Ils ont pris des photos et des vidéos de tout le process et les ont publiées sur les réseaux sociaux. Ils ont passé quelques semaines dans le seastead et ont documenté leur aventure.

Ils ne sont en aucune manière impliqué dans le design, la construction, la décision de l’installer ou il se trouve ou le financement de la construction du seastead.

L’équipe autour du projet est composé de précurseurs du bitcoin, et avec l’argent acquis de cette manière a dépensé environ US$150,000 sur ce projet.

Les autres articles d’information ont compris que cela signifiait que Chad Elwartowski avait financé le projet car il est également un précurseur du bitcoin. Chad n’a pas dépensé un centime de son argent dans ce projet, hormis peut être acheter des draps pour son lit et il a même apporté sa propre vaisselle quand il a emménagé.

Chad et Nadia sont sains et saufs pour le moment mais ont compris que la Thaïlande est dirigée par une dictature militaire. Il n’y aura pas de procès s’il sont arrêtés. Ils l’ont déjà démontré en étant juge jury et bourreau du tout premier seastead.

Les raisons pour lesquelles nous avons choisi la Thaïlande sont le grand nombre de touristes, ses eaux relativement calmes et également car toutes les personnes impliquées aiment les thaïs et leur culture.

La marine thaïe déclare dans ses médias que le seastead se trouve sur une voie maritime. Cela semble vouloir dire qu’il y a un important trafic de cargos à destination de Phuket.

Tous ceux qui connaissent Phuket savent qu’il y a un port destiné aux cargos qui accueille peut être un ou deux navire par semaine. Ils admettent que le seastead se trouve dans les eaux internationales, à au moins 12 miles nautiques des terres. On en déduit qu’ils sont à 12 miles nautiques de la terre de chaque côté du seastead, ce qui fait passer les routes maritimes à au moins 24 miles nautiques.

Le seastead mesure 6 metres de large. Il a une balise ‘très’ lumineuse et une balise AIS officielle qui peut être détectée par n’importe quel bateau passant à proximité.

Le secteur est une zone de pêche avec beaucoup beaucoup de bateaux de pêche qui posent ici leurs chaluts. Les capitaines des bateaux de pêche avaient l’habitude de faire signe à Nadia et Chad quand ils passaient. Ils n’étaient pas du tout dérangé par cette maison sur l’eau. Le seastead prend moins de place qu’un bateau de pêche.

Inutile de dire que ces évènements nous font redoubler d’efforts et nous pouvons clairement affirmer maintenant que les seasteading doivent se produire maintenant pendant que la tyrannie gangrène de plus en plus nos gouvernements au point qu’ils veulent pourchasser une couple d’habitants d’une maison flottante au milieu de nulle part.

Nous espérons que ce problème pourra être résolu diplomatiquement avec le gouvernement thaï et sommes prêts à discuter avec quiconque est en charge. Nous avons essayé à plusieurs reprises de contacter quelqu’un mais on nous a dit à chaque fois de ne pas nous en faire car nous sommes légalement dans les eaux internationales.

La vente de seasteads du 15 Avril sera repoussée jusqu’à ce que nous y voyions plus clair et trouvions la meilleure solution pour chacun.


Sources : WXYZ.com / ocean.builders



Article original : The Thaiger


Photo from - Kimberly Craig (WXYZ Detroit), Tim Newton, ocean.b

Les dernières vidéos