'Farang’ et ses différentes connotations

Actualités Phuket Thaïlande

'Farang’ et ses différentes connotations
20 Septembre
13:26 2016

Nous connaissons tous le terme ‘farang‘ (ฝรั่ง) dans un contexte ou un autre. Nous savons qu’en thaï il décrit un européen. Cependant, quelles sont les origines et les différents sens qu’il porte ? Il est certain que ce mot est dérivé de ‘Frank’, un mot venant de la langue d’une ancienne tribu germaniques vivant alors en France.

Ce terme était aussi très employé dans la Grèce médiévale, en Egypte et d’autres pays méditerranéens pour parler des ouest-européens en général. Des expressions similaires ont été retrouvées dans d’autres langages. En perse “farangg”, en hindi ‘farengi/farangi’, en tamoul “pirangi”, en arabe ‘frangi’ ou encore en polynesien “palangi”. Ces termes sonnent tous de la même façon et ont une origine commune.

En fait, le mot thaï ‘farang’ a été emprunté aux perses musulmans et aux marchands indiens au cours de la période Ayutthaya (1350-1767). Ce terme référait alors aux portugais, les premiers européens à se rendre au Siam. Puis avec le temps ce terme devint générique et sert en thaï a designer tous les blancs…

“Farang” décrit l’occident en général. Les Cambodge et Laos voisin ont également ce terme dans leur langue, respectivement ‘barang’ et ‘falang’.

Nous pourrions dire que “farang” est un mot thaï désignant ‘l’autre’ sans qu’il ‘y ait besoin de spécifier une culture, une nationalité, une ethnicité. Ce mot est très neutre en fait, et peu même être utilise comme une insulte dans certains contextes. L’expression “farang khi nok” décrit un européen mal élevé. Littéralement, on pourrait le traduire par ‘goyavier ou fruit poussant hors de porte des crottes d’oiseau’ puisque “farang” signifie aussi goyave, fruit venant d’Amérique du sud et apporté en Thaïlande par les portugais.

“Farang” est aussi utilisé comme une catégorie concernant tout ce qui vient de l’occident. Cela eut être des fruits, des légumes, des animaux, des biens, des inventions. Par exemple, “mun farang” (pomme de terre), “muck farang” (chewing gum) ou “nung farang” (film américain). En fait, nous pouvons dire que les choses étiquetées ‘farang’ n’indiquent pas toujours une provenance étrangère mais parfois le caractère charmant, l’attrait de l’étranger. Cela peut signifier de meilleures qualités en comparaison à leur équivalent thaï.

Pour résumer, nous pouvons dire que le terme ‘farang’ est un marqueur culturel du cosmopolitisme et reflète la manière dont les thaïs ont réagi face à l’autrement européen et américain et comment ils ont incorporé certains aspects étrangers dans leur propre culture.

Article original : Sirinya Pakditawan

Photo from - The Phuket News

Les dernières vidéos