Un officiel de Phuket met le fiasco des sauveteurs sur le dos des ‘procédures’

Actualités Phuket Thaïlande

Un officiel de Phuket met le fiasco des sauveteurs sur le dos des ‘procédures’
23 Mai
16:14 2018

PHUKET : Interrogé par les médias au sujet de la ‘débâcle’ des sauveteurs sur les plages de Phuket, un officiel, au coeur du fiasco, a rejeté la faute sur les ‘procédures officielles’.


Tourisme, Sécurité, Mer,



Après avoir répondu à une séries de questions à ce sujet lors de la réunion ‘Le Gouverneur Rencontre la Presse’, le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong a laissé répondre Satien Kaewpraprab, Palad de l’Organisation Administrative Provinciale de Phuket (PPAO, ou OrBorJor).

Le PPAO est au coeur de la crise des sauveteurs après avoir refusé en Septembre dernier d’augmenter le budget proposé contractuellement à l’organisation qui souhaite soumettre sa candidature.

Par conséquent, aucune compagnie ni organisation ne s’est portée volontaire, pas même le Service des Sauveteurs de Phuket (PLS), qui fournissait des sauveteurs à Phuket depuis plus de 10 ans.

M. Satien a dû répondre aux différentes questions en l’absence de du chef du PPAO, Watcharin Pathomwattanapong, malgré son rôle prépondérent dans l’échec du contrat l’an dernier.

M. Watcharin reste pourtant chef du PPAO.

“Nous n’ignorons pas les vies des touristes. Nous faison actuellement ce que le gouverneur de Phuket nous a demandé de faire” rétorque M. Satien.

Cependant, M. Satien n’était pas prêt à endosser la responsabilité des actes du PPAO.

“Le précédent budget a été décidé par des membres du conseil du PPAO” dit M. Satien.

M. Satien dirige également la faute vers les procédures que les officiels doivent respecter lors d’un appel d’offre pour un contrat du gouvernement.

“Personne ne s’est porté candidat pour le premier contrat proposé, nous avons dû en établir un autre, et l’appel d’offre pour ce nouveau contrat a duré près de six mois” ajoute t il.

“Etablir et proposer un nouveau contrat est un procédé très délicat et compliqué” continue M. Satien.

Le PPAO apporte son soutien au municipalité, affirme M. Satien.

“Le PPAO a fourni aux sauveteurs des talkie-walkies, des jumelles, des planches de sauvetage, des bouteilles d’oxygène et des défibrillateurs” dit il.

Cependant il n’a pas précisé quand ces équipements avaient fournis aux sauveteurs.

Pas plus tard que la semaine dernière, les organisations qui fournissent leurs propres sauveteurs indiquaient à The Phuket News que le PPAO ne leur avait fourni aucun équipement de sauvetage.

Un élément reste clair dans cet affaire, le PPAO ne contredit pas les directives du gouverneur Norraphat qui lui demandait de ne plus s’occuper des sauveteurs.

“Les organisations administratives locales (OrBorTor et municipalités) ont obtenu un budget du PPAO quand je l’ai obligé à le faire car nous faisons face à un problème grave” a déclaré le gouverneur Norraphat.

“J’ai fait tout ce que je pouvais jusqu’à présent, et je pense que les municipalités seront plus efficaces dans la gestions de leurs sauveteurs sur leurs plages” ajoute le gouverneur Norraphat.

“Les municipalité doivent régler leurs problèmes elles même. Si elle ont besoin de soutien, elles peuvent demander un budget supplémentaire au PPAO” dit il.

Le gouverneur Norrpahat a par ailleurs félicité la municipalité de Patong qui a pris l’initiative de déployer ses propres sauveteurs et d’acheter ses équipements afin de protéger la vie des touristes sur la plage la plus fréquentée de Phuket.

Ironiquement, le contingent de sauveteurs de Patong Beach est composé exclusivement de sauveteurs du Service des Sauveteurs de Phuket.



Article original : Chutharat Plerin / The Phuket News


Photo from - Chutarat Plerin

Les dernières vidéos