Survivre au courants de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

Survivre au courants de Phuket Survivre au courants de PhuketSurvivre au courants de PhuketSurvivre au courants de PhuketSurvivre au courants de Phuket
14 Août
13:02 2018

PHUKET : Les courants sont puissants, étroits, et coulent en direction du large comme des ‘rivières dans la mer’. Ils se forment sur de nombreuses plages lorsque les vagues cassent sur de grandes distance. Ces courants, potentiellement mortels, sont responsable de la plus grande majorité des sauvetages réalisés sur les plages par les sauveteurs, partout dans le monde, et sont la principale cause de noyades. Phuket ne fait pas exception, et ces courants se forment sur beaucoup de ses plages pendant la mousson, de Mai à Novembre, emportant de nombreuses personnes, principalement des touristes, vers le large ou vers le noyade.




Malheureusement, les études montrent que peu de gens comprennent ce que sont les courants, et plus des deux tiers des baigneurs sont incapables de les repérer.

Des nouvelles informations mises à jours par des recherches et expérimentations scientifiques réalisées sur les courants, révèlent que ce que les experts pensaient savoir est extrêmement simpliste, mais a des implications significatives sur la manière dont il faut réagir si l’on est pris dans un de ces courants.

“…Cela a changé tout ce que nous pensions savoir sur les courants” a déclaré le Dr. Robert Brander, PhD, aussi appelé “Dr. Rip”.


Qu’est ce qu’un courant d’arrachement?

“Les courants d’arrachement sont puissants, étroits, et coulent en direction du large depuis la côte jusque derrière la zone de cassure des vagues. Ils se forment pour évacuer au large toute l’eau apportée par les vagues vers la côte” explique le Dr. Robert Brander, scientifique spécialiste des côtes de l’université de New South Wales à Sydney, en Australie.

“Des diagrammes traditionnels sur la manière dont l’eau coule et circule dans un courant ont été utilisés pendant des décennies montre que les courants font s’écouler l’eau directement vers le large. Cependant, de récentes avancées ont permis de montrer que les anciennes ‘croyances’ scientifiques ne décrivent pas toujours de manière précise la façon dont fonctionnent les courants. De nombreux courants ‘circulent’ dans la zone des vagues et ne les dépassent qu’occasionnellement. Cela suggère que rester à flot, au lieu de nager en parallèle, pourrait être la meilleure attitude à adopter si l’on est pris dans un tel courant” dit le Dr Brander.

“Grâce à ces nouvelles informations scientifiques, nous avons appris que nos anciens schémas et stratégies utilisés pour apprendre comment se sortir d’un courant pourraient être à reconsidérer. Des nouveaux conseils et consignes de sécurité sont nécessaires. Comprendre ces informations, et les transmettre à la population sur les plages, pourrait sauver des centaines de vies chaque année” s’accorde Daren Jenner, sauveteur en mer et officier de sécurité maritime de l’Association Internationale du Sauvetage en Mer (ISLA).


Prévention

La première et meilleure stratégie pour les nageurs est la prévention. La seule méthode 100% efficace pour rester sain et sauf, est de les éviter complètement. Se baigner sur une plage surveillée par des sauveteurs certifiés et savoir reconnaître ces courants sont les deux choses les plus importantes pour éviter la noyade.

Les sauveteurs de Phuket désignent des zones de baignade sécurisée par des drapeaux rouges et jaunes. Se baigner et rester entre ces drapeaux est la meilleure manière d’éviter les courants. Si ces drapeaux ne sont pas installés sur la plage, il est conseillé de ne pas se baigner, si cependant vous décidez de vous baigner quand même, il est conseillé de ne pas avoir de l’eau plus haut que la taille.

Avoir une connaissance basique des courants peut sans conteste aider ceux qui sont pris dedans à choisir la meilleure stratégie pour s’en échapper. Les baigneurs assidus et ceux qui fréquentent des plages non surveillées, ont souvent une meilleure chance de se secourir eux même, s’ils ont appris les bases des courants avant d’aller se baigner.

“Les courants d’arrachement sont bien plus complexes que ce que nous croyions. Conseiller la meilleure stratégie aux baigneurs est également devenu plus complexe”


Les challenges

Remplacer des informations obsolètes par de nouvelles stratégies plus efficaces est un challenge pour les experts de la sécurité en mer. Les nouvelles recherches scientifiques ont montré que les courants sont bien plus complexes que ce que nous croyions, et conseiller la meilleure stratégie aux baigneurs est également devenu plus complexe.

La réalité est que les baigneurs pris dans un courant doivent prendre toute une série de décisions, plutôt que de se rappeler uniquement le vieux slogan “nagez parallèlement à la plage dans l’une ou l’autre direction” Se sortir d’un courant peut demander une combinaison entre se laisser flotter et nager.

Cependant, le stress et la panique peuvent rendre plus difficile l’évaluation de la situation d’un nageur en détresse, et prendre les bonnes décisions devient plus compliqué. De plus, le handicap respiratoire provoque une ‘faim d’air’ qui affecte négativement notre capacité à prendre une décision. Un aspect majeur des noyades dues aux courants est la panique, une réponse naturelle, qui s’empare de l’individu.

La clé pour les baigneurs pris dans un courant est de rester calme, de se laisser flotter pour conserver son énergie, et d’évaluer la situation. Il est impératif de lutter contre l’idée première de nager contre le courant vers la côte. Ceci est extrêmement important car c’est la panique qui provoque la noyade, pas le courant lui même. Les courants n'entraînent pas les baigneurs sous l’eau, ils ne leurs font pas faire le tour de l’océan, ils les emmènent juste pour un ‘petit tour’.

Si un baigneur se baigne sur une plage recluse ou non surveillée et se trouve pris dans un courant, il est nécessaire qu’il essaye de s’en sortir seul.

Si des surfeurs ou des nageurs confirmés se trouvent à proximité, agitez vos bras afin d’attirer l’attention et appelez à l’aide. Vous pouvez aussi essayer de vous signaler auprès des personnes sur la plage. Pour les personnes sur la plages qui aperçoivent un nageur en difficulté, il est important de donner l’alerte ou d’appeler les secouristes. Si une personne sur la plage décide d’intervenir, il est important d’emporter un matériel de flottaison.

Mais pour de nombreuses personnes prises dans un courant la seule option est d’essayer de se sauver sois même.


Comment se sortir d’un courant d’arrachement

  • Détendez vous. Le courant ne vous coulera pas, il vous emmènera juste ‘faire un petit tour’.

  • Restez à flots et évaluez la situation. S’il y a des sauveteurs ou des surfeurs à proximité, signalez votre présence et appelez à l’aide. Attirez l’attention de quelqu’un sur la plage qui pourra demander de l’aide.

  • Vous pouvez essayer de rester à flots car il y a des chances que le courant vous ramène vers des eaux plus calmes après 5 ou 10 minutes. Ainsi vous conservez votre énergie.

  • Si vous voulez nager hors du courant, observez l’endroit le plus proche ou les vagues se cassent et ou il y a de l’écume. La plupart des courants sont étroits et l’écume signifie que l’eau est moins profonde, vous aurez probablement pieds.

  • Conservez votre énergie en nageant doucement vers cette zone. Si vous ne progressez pas, nagez dans une autre direction vers la seconde zone d’écume la plus proche. Lorsque les vagues cassent autour de vous, nagez avec elles vers la plage. Dès que vous pouvez toucher le fond, marchez jusqu’à la plage.


Les différents types de courants et comment les repérer

Comme vous ne traversez pas la route sans regarder des deux côtés, vous ne devez pas aller à la plage sans penser aux courants. Prenez cinq minutes pour observer les vagues et essayez de repérer les courants, ou demandez à un sauveteur ou à un surfeur s’il y a des courants et demandez leurs de vous les indiquer.

Les courants circulent parfois en tourbillons, auquel cas flotter reste la meilleure stratégie. Ils peuvent s’étendre bien au delà de la ligne de vagues, auquel cas nager le long de la plage est nécessaire pour revenir vers la côte.

Une des raisons pour laquelle les courants d’arrachement sont si complexes est qu’il en existe de différents types. Certains sont plus faciles à repérer que d’autres.

Courants en chenaux

De nombreux courants occupent les zones plus profondes entre deux bandes de sable. Ils créent un chenal et peuvent rester au même endroit plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois, ils sont les plus facile à repérer. Ils se forment dans des zones plus sombres, apparement plus calmes, entre deux lignes de cassure de vagues. Ils peuvent aussi provoquer une grande érosion localisée de la plage.

Les courants frontières

Les courants frontières sont des courants en chenaux qui se forme le long des jetées, des quais, des promontoires, et de toute structure ‘installée’ dans l’eau. Ils forment souvent des masses d’eau plus sombre. Ces courants sont particulièrement dangereux car ils peuvent circuler au même endroit très longtemps, si ce n’est pas tout le temps.

Courant éclairs

Ils sont parmi les plus dangereux courants existants car ils sont imprévisibles. Les courants éclairs ne sont pas des courants en chenaux et ne sont pas remarquables par des zones d’eau plus sombre. Ils apparaissent soudainement et durent peu de temps, et se forment quand une succession de grosses vagues cassent provoquant un excès de ressac vers le large. Les courants éclairs sont faits d’impulsions dont la puissance peut varier selon la taille et le nombre d vagues qui les ont créés. Une fois la succession de vague ralentit, les courants éclairs disparaissent soudainement, avant de se répéter à un autre endroit.

Pour en savoir plus sur les courants éclairs, et pour consulter des images des descriptions de ces courants, rendez-vous sur www.scienceofthesurf.com/ripom.html

Take-away message

Les plages sont des lieux magnifiques qu’il faut apprécier, mais elles peuvent également être dangereuses. Il suffit juste d’un peu d’attention pour que son séjour à la plage se passe de la meilleure manière possible. D’abord, toujours penser à la sécurité lorsque l’on se rend à la plage, passer quelques minutes à se poser les bonnes questions. Y a t il des sauveteurs? Les vagues sont elles hautes et cassent elles à plusieurs endroits? Y a t il des courants? Suis un assez bon nageur pour ces conditions? Vous ne devez jamais entrer dans l’eau s’il y a beaucoup de grosses vagues et si vous n’êtes pas suffisamment bon nageur. Ensuite, si vous n’êtes pas un bon nageur, gardez l’eau au niveau de votre taille. Assurez d’avoir toujours les pieds ‘plantés’ dans le sable.

Enfin, pensez toujours à regarder votre famille et vos amis qui se baignent avec vous. Empêchez les de se mettre en danger.



Article original : Par le Professeur Associé Robert Brander, PhD, géomorphologue des côtes, Université de New South Wales, Sydney, Australia, et Daren Jenner, Officier de sécurité maritime, International Surf Lifesaving Association / The Thaiger
Photo from - The Thaiger

Les dernières vidéos