Prayut ordonne la ‘mise dans le droit chemin’ des hôtels illégaux

Actualités Phuket Thaïlande

Prayut ordonne la ‘mise dans le droit chemin’ des hôtels illégaux
18 Juin
14:01 2019

PHUKET : le premier ministre Prayut Chan-o-cha a fait appel à la toute puissante ‘Section 44’ pour ramener plus de 20,000 hôtels illégaux et services de logement du pays sous une meilleure supervision de l’état et garantir la sécurité des touristes.





L’ordre, donné en sa qualité de chef du Conseil National pour la Paix et l’Ordre, veut rendre légaux les services de logement qui ont enfreint les lois relatives à l’utilisation foncière, à l’urbanisme, au contrôle des construction et aux entreprises hôtelières.


Il constate que beaucoup de propriétaires louent leurs bâtiments, leurs maisons ou leurs appartements à la manière d’hôtels, et sans autorisation ni sans gestion officielle.


Il y a des milliers d’hôtels et de services de logement illégaux  éparpillés dans les 50 provinces, dit il.


Les propriétaires d’hôtels qui enfreignent la loi en toute connaissance de cause doivent contacter les autorités locales afin de rectifier leur situation.


L’ordre transmis insiste également sur la nécessité que tous les ‘hôtels’ répondent aux normes de sécurité, notamment aux normes de sécurité incendie.


"Un hôtel doit disposer d’un extincteur portable par surface de 200 mètres carrés" indique t il.


"Il doit y avoir au moins deux extincteurs par étage."


L’installation doit être réalisée sous un délai de 90 jours days après l’annonce de cette ordre par la Gazette Royale.


Les officiels locaux devront inspecter les hôtels régulièrement pour s’assurer que cet ordre est respecté.


Ils devront aussi mener une inspection sous un délai de 30 jours après avoir été informés d’un infraction.


Si la moindre "irrégularité" est constaté, ils devront laisser 30 jours au propriétaire de l’hôtel pour résoudre ces irrégularités.


Si des hôtels présentent des cas conflictuels d’utilisation d’un terrain, les autorités devront le signaler en détail et le problème sera discuté par la Commission Nationale de Politique Foncière.


Les suggestions formulées seront adressées au Cabinet qui prendra une décision finale.

Article original ici.



Article original : Bangkok Post / The Phuket News


Photo from - Bangkok Post / file

Les dernières vidéos