Opinion : Mourir par ignorance intentionnelle

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Mourir par ignorance intentionnelle
12 Septembre
14:00 2019

PHUKET : Les révélations du vice gouverneur de Phuket Supoj Rotreuang Na Nongkhai indiquant que les officiels voulaient demander une loi pour appliquer l’interdiction de baignade lorsque les drapeaux rouges sont hissés et éviter des noyades sur les plages pendant la dangereuse mousson du sud ouest en ont surpris beaucoup pour plusieurs raisons.





D’abord, aucune loi n’est nécessaire. La police, les officiels, et même le citoyen lambda ont le droit de prévenir une personne de se mettre en danger. Cependant cette autorité ne revient pas aux sauveteurs. Il serait peut être bon de l’envisager.


Ensuite, M. Supoj trouve “bizarre” que “tant de touristes” meurent à Freedom Beach.


M. Supoj a été l’officiel chargé de la supervision des recherches des touristes philippins Angelo Cortez, 29 ans, et Noah Ibay, 40 ans, en Juillet quand ces derniers avaient été emportés vers le large par le courant.


Ces décès, et celle un peu plus tôt du touriste chinois M. Yin, sont survenues pendant une période de bulletins d’alerte météo et quand aucun sauveteur ne se trouvait sur la plage.


Peut être cela aurait il dû être porté à l’attention de M. Supoj, et voilà probablement ou réside le problème. 


Soit les officiels de Phuket n’ont aucune idée de ce qui se passe sur les plages, soit ils le savent et évitent les responsabilités – peu importe le nombre de fois où ils rencontrent les familles des victimes où déclarent prendre des mesures drastiques pour la sécurité des touristes.


Même le Département de Prévention et de Lutte Contre les Catastrophes de Phuket (DDPM) esquive ses responsabilités qui consistent à assurer la sécurité sur les plages.


Et ceci malgré un ordre direct du premier ministre et du ministre de l’intérieur et du gouverneur de l’ile leurs demandant de prendre des mesures pour assurer la sécurité du public pendant les alertes météo.


Et maintenant les officiels en charge de la sécurité savent qu’il n’y a plus de sauveteurs à Surin Beach.


Impossible de trouver une meilleure définition de ‘culpabilité’.



Article original : The Phuket News


Photo from - Tanyaluk Sakoot

Les dernières vidéos