Opinion : Ils tuent des enfants

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Ils tuent des enfants
17 Février
18:27 2020

PHUKET : Rien n’est plus immonde, triste, ou ridicule que le cercueil d’un enfant. La semaine dernière le soit disant Bureau Maritime de Phuket et le Département de Relations Publiques, qui n’ont rien fait d’autre que de rassurer le public au sujet de la sécurité maritime depuis près de deux ans et la catastrophe du Phoenix, comptent maintenant deux autres victimes dans leur registre.

 



 

Comme le savent déjà tout ceux qui ont vécu suffisamment longtemps à Phuket, un autre “accident” était inévitable. Le seul aspect qu’il était impossible de deviner était le nombre de victimes.

 

Les ‘officiels de la sécurité maritime’ de Phuket ont reçu un avertissement il n’y a pas plus de deux mois avec la collision de deux bateaux au large de Phuket qui a coûté la vie à un capitaine et blessé plusieurs dizaines de touristes.

 

Après cette collision, les officiels n’ont pris aucune mesure car la personne décédée, Surat Mat-O-Sot, 49 ans, le capitaine du “Choksuphasan 35”, a été jugé le seul responsable de l’accident.

 

Personne n’a demandé pourquoi Surat continuait à mener un bateau de tourisme après avoir déjà été responsable de la mort de deux touristes coréens et des blessures de plus d’une dizaine d’autres personnes en 2014 lors d’un chavirage quand il s’était penché par dessus bord pour ramasser un sac plastique qui s’était engouffré dans sa cabine.

 

Bien sûr ce n’est pas le seul incident. Et les accidents de speedboats sont des évènements qui se répètent tous les ans. Pour certaines raisons, les officiels de Phuket n'arrivent pas à comprendre qu’avec autant de ‘failles’ récurrentes de la part des capitaines de bateaux de tourisme et leurs conséquences fatales, le problème n’est pas les capitaines. C’est le système. Cela signifie que tous les capitaines de bateaux de tourisme représentent un risque.

 

Toutes les palabres sur les formations à la sécurité ne signifient rien quand il n’y a aucune sanction pour le fait de ne pas connaître les lois et les procédures correspondantes – jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Les officiels qui ne veulent pas comprendre cela devraient être limogés sur le champ, mais tout le monde sait que cela n’arrivera jamais. Le précédent chef du Bureau Maritime a été transféré à Ayutthaya après la catastrophe du Phoenix, la pire catastrophe maritime de l’histoire moderne thaïe, et son prédécesseur avait été promu à la supervision des bateaux taxis en périphérie de Bangkok.

 

Il n’y a jamais aucune conséquence contre les officiels qui échouent à réaliser leur devoir. Le rapport officiel sur la catastrophe du Phoenix n’a jamais été rendu public.

 

Les autorités sont ravies de faire savoir qu’elles indemniseront frais médicaux des victimes et verseront des dédommagements aux parents endeuillés par la mort de leur enfant, mais elles ne promouvront jamais publiquement que le Gouvernement Royal Thaï, ses agences et ses services représentent juste une personne juridique qui peut être poursuivie comme n’importe qui. Peut être que cela fonctionnera.



Article original : The Phuket News


Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos