Opinion : Cette sensation de couler

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Cette sensation de couler
12 Février
14:35 2019

PHUKET : La crise de l’eau qui a forcé les officiels et le gouverneur de Phuket a prendre des mesures urgentes la semaine dernière a montré au monde entier l’état déplorable des infrastructures de l'île et comment Phuket s’est développée de manière chaotique pour devenir une destination touristique.



Opinion, Construction, Tourisme, Ressources naturelles, Météo,




En tant que destination de vacances une île peut se soucier autant qu’elle veut des déchets et des sacs plastiques, mais sans eau on peut dire adieu à l’idée d’attirer des touristes.


On ne pourrait pas imaginer meilleure définition de ‘pratiques inappropriées’, même en cherchant bien… et oui, c’est bien le tourisme qui pousse vers cette situation. Ils veulent plus de touristes, ils les ont – et avec eux tout le monde qui vient travailler à Phuket pour servir tous ces touristes, et tous ceux qui déménagent ici pour s’installer et fournir les services dont ont besoin ces nouveaux résidents économiques, qui par conséquent deviennent eux aussi des habitants – et tous ont besoin d’eau au quotidien.


Les officiels ne connaissaient déjà que trop bien le problème, en voyant les niveaux d’eau des réservoir s’évaporer mois après mois – tout en se demandant où passait l’eau.


Ils savaient il y a des années que nous manquions d’eau, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont construit le réservoir de Khlong Kratha, et proposé à de multiples reprises le pipeline qui alimenterait Phuket depuis le Lac Cheow Lan, dans le Parc National de Khao Sok à Phang Nga.


Déjà le mois dernier MaAnn Samran, chef de l’Organisation Administrative de Cherng Talay,  avait eu le courage de mettre en place des restrictions d’eau pour les habitants et les entreprises locales de Cherng Talay. De son côté, Thamdongrak Kumphet, officiel responsable de la distribution de l’eau du PWA, n’a pas fait mieux qui nier purement et simplement que le PWA avait demandé des restrictions d’eau.


Au départ, personne ne voulait prendre la responsabilité de l’instauration de restriction dans de plus grands secteurs de Phuket.


Considérant le niveau d'honnêteté des officiels en charge de l’ile, l’annulation de ces mesures n’a pas été une très grande surprise. Ce n’est pas comme s’ils avaient la moindre autorité pour débloquer des budgets et vraiment développer les infrastructures. Cette faute – ou “responsabilité” – se trouve depuis longtemps entre les mains des forces invisibles de Bangkok.


Cette crise de l’eau survient alors qu’un demi million de touristes se rendent à Phuket pour le Nouvel An CHinois, bien que nous nous attendions à ce qu’ils soient préservés si un rationnement venait à arriver. Les premiers à subir seront les habitants des zones résidentielles.


Mais que pensent les officiels qui arrivera quand les habitants n’auront plus d’eau? Ils feront ce qu’ils ont toujours fait – appeler les camions citerne. Et d'où viendra cette eau? Des points de captation naturels de l'île, toujours plus à sec.


Et toute cette histoire tombe une semaine pendant laquelle le chef de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande annonce fièrement que le festival du Nouvel An Chinois permettra de générer à lui seul près de B12 milliards de revenus. Y aurait il une chance que cet argent puisse un peu arroser nos besoins toujours plus importants en eau?



Article original : The Phuket News


Photo from - Supplied

Les dernières vidéos