Les riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh Beach

Actualités Phuket Thaïlande

Les riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh Beach Les riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh BeachLes riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh BeachLes riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh BeachLes riverains protestent contre la fermeture de l’accès à Laem Singh Beach
24 Mars
00:42 2017

PHUKET : Les officiels du ministère de la justice se sont rendus à Laem Singh Beach hier matin afin de suivre une dispute de longue date concernant un terrain entre la population, essentiellement locale mais aussi composée de touristes étrangers, et une entreprise, la 'Bangkok Broadcasting & Television Co Ltd (BB&T)'.


La compagnie, qui diffuse Channel 7 sur la télévision nationale thaïe, a annoncé qu’à partir du 17 Avril, elle interdirait totalement l’accès à Laem Singh Beach. 

La dispute avait débuté en Mars 2012, lorsque BB&T avait ordonné la construction d’une clôture autour d’un terrain de 65-rai menant à la plage. Les riverains avaient adressé un courrier de réclamation à Dussadee Arayawuth, secrétaire permanent adjoint auprès du ministère de la justice, demandant aux autorités d’enquêter au sujet du titre de propriété attaché à ce terrain, mais peu de progrès avaient été fait.

En Juillet dernier, BB&T a commencé à faire payer des ‘frais d’entrée’ aux plagistes de 100 bahts. 

Les riverains avaient protesté contre cette démarche, disant qu’il s’agissait d’un terrain public et que les documents dont disposait la compagnie étaient faux. Ils avaient demandé à M. Dussadee et à d’autres officiels de s’intéresser à ce problème. 

200 d’entre eux se sont réunis hier matin, portant des pancartes et des messages en attendant l’arrivée de M. Dussadee et d’autres officiels, parmi lesquels les enquêteurs du département spécial d’investigation de la police locale.

Les manifestants ont par la suite été conviés à une réunion, mais aucune solution définitive n’a été décidée. Les officiels ont annoncé qu’ils prévoyaient une prochaine réunion très prochainement. 

“Nous enquêtons sur ce problème, mais à l’heure actuelle, nous ne pouvons communiquer plus de détails. Soyez assurés que nous consultons tout le monde, y compris les officiels cadastre” a déclaré M. Dussadee. 

“Le tribunal doit encore donner son verdict dans cette affaire, mais il demande aux deux parties de rester calmes jusqu’à ce qu’une décision soit prise” a-t-il ajouté. 

En attendant la date butoir du 17 Avril, M. Dussadee a demandé au chef du district de Kathu Sayan Chanachaiwong de négocier avec les deux parties. 

Lors de la réunion, le représentant de BB&T Pairot Thanakulwinit a rappelé que le terrain appartenait légalement à la compagnie. 

“Nous avons acquis le terrain en 1986, et le titre de propriété n’indique pas que c’est un terrain public. Jusqu’à présent nous avons été complaisants en laissant les riverains faire leurs affaires sur notre terrain pendant 31 ans, sans faire payer le moindre frais. Cependant, en 2015, après que le gouvernement a décidé de revoir sa politique de gestion des plages, nous voulions développer notre terrain selon notre volonté. A ce moment, les riverains ont demandé à négocier, donc nous avons décalé nos plans d’un an et huit mois. La date butoir arrive le mois prochain” dit M. Pairot. 

“Nous sommes heureux de coopérer avec les enquêteurs, puisque nous sommes confiants que tout ce que nous avons réalisé est légal” ajoute-t-il. 

M. Pairot a poursuivi disant que les frais de 100 bahts ne sont demandés qu’aux touristes, et que ces frais n’ont jamais été réclamés à des thaïs. 

“Les frais que nous collectons sont utilisés pour maintenir en état le terrain et engager des agents de sécurité pour sécuriser le secteur” dit M. Pairot. 

M. Sayan a indiqué vouloir faire de son mieux pour concilier les deux parties.

Selon la politique de gestion des plages [de Phuket], aucun vendeur n’est autorisé sur Laem Singh Beach. Mais nous avons continué à en autoriser quelques-uns” poursuit M. Sayan. 

“Les riverains ont demandé que Laem Singh soit retirée de la catégorie des ‘plages vierges’ et qu’ils soient à nouveau autorisés à y travailler. Nous aborderons ce sujet lors de la prochaine réunion. Entre temps, nous les avons autorisé à travailler à Kamala Beach” ajoute-t-il. 


Article original : Kritsada Mueanhawong / Phuket Gazette

Photo from - Kritsada Mueanhawong

Les dernières vidéos