Les prix différenciés maintenant appliqués dans les hôpitaux de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

Les prix différenciés maintenant appliqués dans les hôpitaux de Phuket
16 Octobre
14:31 2019

PHUKET : Les prix différenciés dans les hôpitaux publics, qui font payer plus cher les frais de santé aux étrangers, sont maintenant appliqués à Phuket.





“La nouvelle règlementation sur les prix est effective depuis le 29 Septembre dans les trois hôpitaux publics de Phuket – Hôpital Vachira, Hôpital de Thalang et Hôpital de Patong” a indiqué le chef du Bureau Provincial de la Santé (PPHO) Thanit Sermkaew.


“Ils peuvent maintenant appliquer des prix différents pour trois catégories d’étrangers – les travailleurs migrants (Laos, Myanmar, Cambodge et Vietnam), les étrangers séjournant dans le pays avec des visas non-immigrant, et les touristes” a t il ajouté.


Ces nouveaux tarifs avaient été décidés par le Ministère de la Santé Publique en Juin, et publié dans la Gazette du Gouvernement en Août.


Ces nouvelles régulations précisent les prix maximums qui peuvent être appliqués pour des services médicaux standards, et stipule que les hôpitaux publics sont maintenant individuellement responsables des prix qu’ils facturent pour les thaïs et pour les étrangers, ces derniers étant répartis en trois catégories.


La première catégorie concerne les citoyens birmans, lastiens, cambodgiens et vietnamiens ainsi que les travailleurs apatrides et les migrants autorisés à travailler en Thaïlande via des accords bilatéraux spéciaux.


La deuxième catégorie concerne les étrangers travaillant ou étudiant légalement en Thaïlande, notamment ceux disposant de visas non-immigrant (Affaire (B), Média (M), Religieux (R), Sciences et Recherche (RS), Expert (EX), et Éducation (ED)).


Sont également compris dans cette deuxième catégorie les étrangers séjournant dans le pays avec des visas non-immigrant avec un objectif d’investissement (Investissement Via BOI (IB), Investissement Via Ministère (IM) et Programme Smart Visa).


La troisième catégorie concerne les touristes, les visiteurs disposant d’un visa à l’arrivée, les exemptés de visa, les personnes disposant de visa sport et transit, les capitaines et équipages, et tous les étrangers séjournant dans le pays avec un visa Non-Immigrant O.


Le chef du PPHO a expliqué que les hôpitaux publics pouvaient maintenant appliquer des prix différents selon les différentes catégories d'étrangers, sans être autorisés à dépasser le plafond fixé pour les services inscrits à cette nouvelle règlementation.


En ce qui concerne les services qui ne sont pas inscrits à cette nouvelle règlementation, chaque hôpital peut fixer ses propres tarifs en demandant l’accord du Bureau du Secrétaire Permanent du Ministère de la Santé Publique.


La liste complète des services et des prix est disponible (en thaï) ici.


Figurent en premier les prix pratiqués pour les thaïs, puis les prix pratiqués pour les trois catégories d’étrangers débutent à la page 112.


Cette règlementation prévoit que les prix maximums soient affichés à la vue de tous, a indiqué le chef Thanit.


“Maintenant les directeurs d’hôpitaux publics cherchent où afficher ces prix dans un espace public de leur hôpital” dit il.


Le directeur de l’Hôpital Vachira, le Dr Chalermpong Sukontapol, a expliqué que ses employés cherchent l’endroit le plus approprié pour que le public ait accès à ces informations.


“Nous n’avons pas cet affichage dans nos espaces publics, pour l’instant nous n’avons qu’un lien sur notre page internet. Nous cherchons d’autres moyens de rendre publiques ces informations” dit il.


“En attendant il est possible de demander les prix à tout moment auprès des caissiers. Il est parfaitement normal d’expliquer ces informations aux patients.


“Nous n’avons aucun document en anglais, mais notre personnel peut expliquer les détails aux étrangers” a t il ajouté.


Le chef du PPHO Thanit a également indiqué que l’objectif de cette règlementation était de fixer les prix des services dans tous les hôpitaux publics.


“Cette lois concerne les étrangers qui n’ont aucune assurance. Même si les prix peuvent varier (selon les catégories), ils sont maintenant définis par le gouvernement, ainsi les étrangers n’ont pas à se soucier d’être surfacturés” dit il.


“Les prix pratiqués par les hôpitaux publics sont évidemment moins chers que ceux pratiqués dans les hôpitaux privés. Les hôpitaux publics ne surfactureront pas leurs services.


“SI la population veut consulter les prix, elle n’a qu’à demander au personnel de l’hôpital. SI vous pensez que vous avez été surfacturés, déposez plainte auprès du directeur de l’hôpital. Si le problème reste sans réponse, vous pouvez le signaler au Bureau Provincial de la Santé de Phuket” dit le chef Thanit.


PRIVE UNIQUEMENT


Sasiphimon Mongkon, la chef du Bureau Provincial du Ministère du Commerce à Phuket, a confirmé que tous les hôpitaux privés de Phuket respectaient l’ordre d’affichage des prix des médicaments, et qu’ils avaient communiqué tous leurs prix vers un site internet spécial du Département du Commerce Intérieur sur lequel le public peut consulter et comparer les prix pratiqués.


Le site n’est pour le moment disponible qu’en thaï, ici.


“Chaque hôpital privé de Phuket est enregistré et a reçu son code barre accessible par le public. Ils ont tous installé des notices d’informations sur l’utilisation de ces codes barre dans les salles de soin, aux caisses et aux comptoirs d’accueil” dit Mme Sasiphimon.


Après le lancement du site listant les prix des médicaments dans les différents hôpitaux privés du pays, Whichai Phochanakij, directeur général du Département du Commerce Intérieur, révélait que 164 hôpitaux privés avaient reçu le label “vert”, signifiant qu’ils proposent des “prix de services accessibles aux patients”.


Ces 164 hôpitaux, sur 354 à travers le pays, ont été évalués sur trois critères : prix pratiqués au maximum 100% du prix de vente moyen; prix 50% moins chers que la prix moyen du même produit dans un hôpital privé; aucune plainte concernant les prix au cours de la dernière année, indique un article du Bangkok Post. 


La liste des 164 hôpitaux est disponible sur la version thaïe du site du Département du Commerce Intérieur. (ici)

La liste complète est disponible ici.


Le département a classé les 354 hôpitaux privés du pays en trois catégories : rouge (prix élevés), jaune (prix moyens) et vert (prix bas), a expliqué M. Whichai.


La département et l’Université Chulalongkorn ont collaborés pour étudier les prix de référence des médicaments, du matériel médical et des services en se basant sur des principes de transparence et d’équité afin que les consommateurs puissent consulter les prix avant de décider de payer pour un traitement dans un hôpital privé.


Les premiers produits concernés par cette études sont les 100 médicaments les plus utilisés comme les anti douleurs et les antibiotiques.



Article original : Tanyaluk Sakoot / The Phuket News


Photo from - Tanyaluk Sakoot

Les dernières vidéos