Les accidents de la route restent la plus importante cause de mortalité en Thaïlande

Actualités Phuket Thaïlande

Les accidents de la route restent la plus importante cause de mortalité en Thaïlande
25 Juillet
11:27 2019

PHUKET : Les accidents de la route en Thaïlande ont fait 20,169 morts l’an dernier. La plupart des victimes sont des étudiants et des jeunes. Le Ministère de la Santé Publique, la Police Royale et la Protection des Victimes d’Accidents de la Route ont publié leurs statistiques dans le cadre de l’étude sur la sécurité routière en Thaïlande en 2018 réalisée par la Fondation de Promotion de la Santé en Thaïlande et les équipes de sécurité routière.

 

 

 

Les scooters sont impliqués dans 70% des accidents mortels, les voitures et les pickups dans 14% des cas et les piétons dans 10%. 

.

Un conférencier de l’Institut de Technologie Roi Mongkut, Ladkrabang Preeda Jaturapong, a signalé que ces chiffres montrent qu’un tiers des victimes sont des hommes âgés entre 15 et 24 ans. Les provinces de l’est de Rayong, Chon Buri et Chanthaburi comptent le plus grand nombre de décès dans des accidents de la route.

 

Les autres provinces présentant un fort de mortalité routière sont Saraburi, Chachoengsao, Prachin Buri, Sa Kaew, Prachuap Khiri Khan, Ayutthaya et Nakhon Nayok.

 

Les provinces avec le plus faible taux de mortalité sur les routes sont Mae Hong Son, Bangkok, Yala, Pattani, Narathiwat , Satun, Nakhon Pathom, Nong Khai, Nong Bua Lampu et Nonthaburi.

 

Le Dr Withaya Chartbanchachai, directeur du Centre de COllaboration de l’Organisation Mondiale de la Santé, a déclaré que bien qu’il y ait eu moins de décès sur les routes en 2018, le problème des accidents de la route demeure un problème majeur de la Thaïlande, qui détient toujours la première place du classement des pays avec le plus de morts sur les routes dans l’ASEAN.

 

La Thaïlande est également loin d’atteindre son objectif de faire baisser le nombre de morts sur les routes à moins de 20 pour 10.000 personnes d’ici à 2020, dit il, rappelant les suggestion de l’Organisation Mondiale de la Santé qui indiquait que cet objectif ne pourrait être atteint que si le problème du laxisme de l’application de la loi était résolu.

 

Source : The Nation



Article original : The Thaiger & The Nation


Photo from - The Thaiger & The Nation

Les dernières vidéos