Le premier ministre adjoint freine le projet d'aéroport de Phang Nga

Actualités Phuket Thaïlande

Le premier ministre adjoint freine le projet d'aéroport de Phang Nga
11 Juillet
11:42 2017

PHUKET : Un projet privé de construction d'un nouvel aéroport sur un terrain de 2,000 rais de foret protégée dans la province de Phang Nga ne pourra pas se poursuivre sans auditions publiques en bonnes et dues formes, a déclaré le premier ministre adjoint Prawit Wongsuwon.

Construction, Terrain, Transports, Tourisme,


Cette déclaration est vue comme favorable aux personnes émétant des réserves au sujet de ce projet qui suppose la location d'un terrain de foret protégée de la réserve de Klong Tung Maprao dans le secteur administratif de Lam Kaen, dans le district de Thai Muang.

Le 13 Mai, une 'audience' organisée par le conseil administratif de Lam Kaen au sujet du projet d'aéroport avait révélé la colère des habitants quant a la légitimité du projet.

Seules 115 personnes avaient pris part a cette audience mais aucun représentant des autorités provinciales ni du gouvernement n'était présent.

“Les locaux pensent que cette audience n'était pas légitime. Des représentants des autorités locales et du secteur privé étent bien présents mais personnes du gouvernement provincial ni du bureau de l'environnement n'est venu” dit une source locale.

S'exprimant au sujet de leur inquiétude, le général Prawit a précisé que le projet ne pourrait se poursuivre sans discussions publiques ni sans que tout le monde ait son mot a dire.

Le pmier ministre adjoint a déclaré qu'il pensait que toutes les parties concernées devraient avoir leur mot a dire.

Bangkok Airways, qui gère l'aéroport de Samui, avait pris contact avec le gouvernement provincial proposant la location d'un terrain de 2,000 rai dans le secteur administratif de Lam Kaen. Le site potentiel serait un terrain de foret 'dégradée'”.

La compagnie chercherait un bail de 30 ans, prolongeable de trente années supplémentaires, afin d’utiliser le terrain, et a proposer une somme de B50 par rai et par an.

La province de Phang Nga aurait approuvé ce projet mais le département royal des forets (RFD) suit l'affaire de près, demandant qu'une étude d'impact environnemental (EIA) soit réalisée ainsi qu'une inspection de la zone effectuée.

“Les autorités devront conduire des audiences publiques en règle avant d'aller plus loin dans ce projet. Certaines personnes n'ont pas eu l’occasion de donner leur opinion a ce propos” dit le général Prawit.

Les habitants concernés s'opposent au projet alors que le secteur privé le soutient.

Le ministre des ressources naturelles et de l'environnement Surasak Karnjanarat a voulu calmer les choses déclarant que le projet controversé n'avait reçu aucun 'feu vert'.

Le général Surasak a indiqué avoir ordonné au ministère la création d'un comité consacré a ce problème, signalant que tous les points de vue devaient être pris en compte, depuis une étude d'impact environnemental, au inquiétudes des communautés en passant par les problèmes de sécurité locale et de développement économique.

Certain faits doivent être établis, a savoir si cette parcelle de foret pourra être réhabilitée, dit il, ajoutant que les l'avis des locaux doit être pris en compte car ils seront affectés dans leur quotidien.

Selon le ministre, le terrain en question est également situé près de la base navale de Phang Nga et donc de la troisième flotte, donc des questions de sécurité sont a envisager. De plus, le projet doit obtenir l'approbation du cabinet ministériel car il prévoit l'utilisation d'un terrain gouvernemental de plus de 1,000 rais.

Il indique que ce projet doit être en corrélation avec le plan stratégique gouvernemental des deux proches décennies et respecter le 'Private Investments in State Undertakings Act'. Il précise que cela prendra du temps du fait des nombreuses étapes a respecter.

Il a abordé les questions des mesures prises jusqu'ici par une entreprise privée qui a soumis au RFD une demande d'utilisation commerciale du terrain.

Une fois la demande envoyée, les autorités provinciales et les officiels locaux du bureau des forets ont du inspecter le terrain et donner un avis. Les communautés locales ont également été consultés et semblent être en faveur du projet. Il a toutefois insisté qu'aucune audience publique n'avait alors été organisée.

Pres de 400 villageois du secteur administratif de Lam Kaen avaient exprimé leurs inquiétudes quant a leur sort après l'audience du 13 Mai. Veeradej Tati, un chef de village, a indiqué que les habitants avaient besoin que les choses soient clarifiées.

Il a précisé que les villageois ont entendu dire qu'ils seraient dédommagés pour les récoltes perdues, mais pas pour les terrains car ils font partie de la réserve.

Le RFD avait indiqué que le département avait de nouveau rejeté les plans de l'aéroport et demandé de nouvelles études, a propos de l'impact environnemental, a propos de l'opinion des partisans et des opposants au projet ainsi que des inspections supplémentaires du site.

L'an dernier, Puttipong Prasarttong-Osoth, président de Bangkok Airways, avait indiqué que la compagnie était intéressée par le développement d'un aéroport a Phang Nga, un aéroport qui serait plus grand que celui de Samui.

Article original ici.


Article original : Bangkok Post / The Phuket News

Photo from - via Google Maps

Les dernières vidéos