La spiritualité artistique du Sak Yant – le tatouage traditionnel thaï

Actualités Phuket Thaïlande

La spiritualité artistique du Sak Yant – le tatouage traditionnel thaï La spiritualité artistique du Sak Yant – le tatouage traditionnel thaïLa spiritualité artistique du Sak Yant – le tatouage traditionnel thaïLa spiritualité artistique du Sak Yant – le tatouage traditionnel thaï
04 Novembre
15:35 2016

La tradition du tatouage en Thaïlande a une très longue histoire et les tatouages traditionnels sont ici généralement séparés en deux catégories – ceux pour l’amour et la bonté (metta) et ceux pour l’invulnérabilité et la puissance. Ces tatouages Sak Yant font partie des rites magiques thaïs et ne sont pas réalisés pour l’esthétique.

Le terme Sak Yant est une combinaison de Sak, mot thaï signifiant tatouage, et de Yantra, mot sanskrit désignant une représentation mystique. Sak Yant est une pratique magique et spirituelle ancienne qui fait référence au bouddhisme, aux brahmins et a l’imagerie animiste.

Plus particulièrement, Wat Bang Phra dans la province de Nakhom Pathom est un temple reconnu pour le tatouage Yantra réalisé par les moines vivants dans ce temple. Chaque année en mars a lieu le festival du tatouage à Wat Bang Phra, au cours duquel les dévots exécutent la cérémonie du wai khru (se rendre mutuellement hommage) dans le but de raviver le pouvoir magique de leurs tatouages.

Les tatouages dédiés à l’amour et la bonté augmentent les sentiments de bienveillance et de gentillesse envers les autres et insuffle le même sentiment pour les autres envers soi-même. Les motifs de ces tatouages représentent :

Le cygne – véhicule du grand Dieu Brahma (Phra Prom) qui promet la libération des liens terrestres.

La tortue – apparaissant lentes et maladroites, elles suscitent la compassion et la pitié. Personne ne veut faire de mal à une tortue.

Le lézard – avertissant les gens, selon les Legends thaïes, si quelqu’un entend le cri du lézard en quittant son domicile, il est recommandé de ne pas partir car quelque chose d’horrible pourrait arriver.

Le mainate (oiseau) – le mainate est parfois tatoué sur la langue, car son chant est enchanteur et procure une immense joie a ceux qui l’entendent.

Le Bouddha – être illuminé, il ressent de la compassion de l’amour et de la bonté envers toutes les créatures vivantes.

Les tatouages dédiés à l’invulnérabilité et à la puissance (Sak Yant) sont choisis pour le pouvoir intrinsèque qu’ils représentent. Ses caractéristiques sont la fierté, la rapidité, la force, la sagesse, la ruse ou encore l’endurance. Ces tatouages protègent leur porteur des balles, des lames et des autres armes. Plus particulièrement, les personnes qui occupent des postes à haut risque, soldat, policiers, chauffeurs de taxis et de tuk-tuk aiment porter ce genre de tatouage.

De tels tatouages d’invulnérabilité sont également très en vue chez les criminels, membres de gangs et prisonniers. Mais de nos jours la pratique du tatouage yantra est très populaire auprès des thaïs et des étrangers. Toutefois, les thaïs pensent que les occidentaux ne comprennent pas le vrai sens et la spiritualité du Sak Yant. Les tatouages d’invulnérabilité comprennent :

Le dragon – représente l’intrépidité, la force et la sagesse.

Le cobra royal – un serpent venimeux sans peur qui attaque plutôt que de battre en retraite.

L’anguille – représente la capacité à s’échapper car elle est glissante et difficile à attraper.

Hanuman – le dieu singe du Ramakien est connu pour ses pouvoirs d’invulnérabilité conférés par le Dieu Shiva.

Le tigre et le lion mythique – représentent la ruse, la force et la fierté.

Le crapaud – est supposé être robuste grâce à sa peau épaisse.

Un maître tatoueur thaï est appelé ajarn (professeur), ce qui est un titre de respect. Il est très diffèrent des autres tatoueurs car c’est le plus souvent un moine bouddhiste qui connait la magie des symboles, des figures, des signes cabalistiques et de incantations de puissance. Il est également très important de savoir que chaque tatouage a un ‘cœur’ au sein de ses lignes de puissance. Seul le tatoueur connait la localisation du cœur du tatouage.

Les incantations de puissance sont souvent réduites à quelques lettres ou chiffres. Chaque maître tatoueur sait quel vers est représenté par un groupe de lettre particulier. Ainsi son pouvoir est protégé. 

En résumé, nous pouvons considérer que l’art du tatouage thaï est à la fois spirituel et traditionnel. Toutefois, de nos jours le tatouage Yantra est devenu un phénomène international et il y a également en occident des salons qui proposent ce genre de tatouages.

Néanmoins, les gens ne devraient pas oublier l’origine ainsi que le sens spirituel et magique du Sak Yant.

 

Sirinya Pakditawan est une ‘luk kreung’, ou moitié thaïe, née et élevée à Hambourg en Allemagne. Elle adore écrire au sujet de la Thaïlande, avec un focus sur la culture, l’art, l’histoire, les traditions et la population, mais aussi sur de nombreux autres sujets de la culture populaire thaïe, les voyages et la cuisine thaïe.

L’objectif de Sirinya n’est pas seulement de divertir ses lecteurs mais aussi de fournir des informations et des faits concernant la Thaïlande, sa culture et son histoire qui ne sont peut-être pas très connus, en particulier aux yeux des occidentaux. Elle est diplômée d’un doctorat d’études américaines de l’université de Hambourg.

Pour découvrir l’article original et bien d’autres, visitez le blog de Sirinya : www.sirinyas thailand.de


Article original : Sirinya Pakditawan / The Phuket News

Photo from - Evan Blaser

Les dernières vidéos