La police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terrain ‘empiété’.

Actualités Phuket Thaïlande

La police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terra La police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terraLa police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terraLa police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terraLa police recherche le ‘propriétaire’, non officiel mais qui paye les taxes, de 20 rai de terra
15 Septembre
13:13 2016

PHUKET : La police est à la recherche de la personne qui paie les taxes d’un terrain empiétant sur un autre a Koh Maphrao. Ce terrain de 20 rai a été aménagé avec 14 villas en faisant un genre de resort.

Crime, Construction, Terrain, Police, Tourisme

Le chef adjoint de la police de l’environnement et des ressources naturelles (NE) le colonel Bancha Panpradab, accompagné du major Kitwarut Phutnuan, d’officiers du département forestier, du cercle militaire 41, de la police provincial de Phuket, de la police des touristes, d’un chef de village de Koh Kaew et d’officiels locaux ont inspecte les constructions illégales de Koh Maphrao a Koh Kaew, après avoir reçu une plainte disant que des investisseurs avaient ‘acheté le terrain a un habitant et y avait construit un resort, tout ça sans avoir de documents officiels.

Le colonel Bancha explique : “Nous sommes venu nous rendre compte sur place après avoir reçu de nombreuses plaintes disant que des investisseurs avaient acheté beaucoup de terrains a Moo Baan Koh Maphrao sans avoir de titre de propriété ; et personne n’était venu avant“.

“Le commandant de la NE, le major général Suthin Sabpwong ainsi qu’un expert de la cour de justice spécialité dans la photo aérienne, M. Witoon Chalayonnawin, ont d’abord étudié la zone par hélicoptère et ont confirmé la présence de constructions sur un colline entourée de foret. Notre patrouille a également découvert plusieurs constructions destinées à l‘accueil de touristes” dit-il.

Le colonel Bancha nous fait remarque, “En arrivant aujourd’hui nous avons et accueillis par M. Adam, un suisse, qui dit être l’homme d’entretien du resort. Il nous a montré plusieurs documents, mais c’était principalement des documents fiscaux, il n’y avait aucun titre de propriété.

Après avoir mené notre enquête, nous avons découvert que le terrain, environ 20 rai, est déjà marqué de 18 repères ce qui indique qu’un permis de construire a dû être demande. Le terrain seul, obtenu légalement, ne vaudrait pas plus de 5 millions de baths. 14 villas y sont déjà construites, certaines sont même déjà occupées par des clients étrangers” dit-il.

“Nous ne porterons pas plainte contre M. Adam puisqu’il ne demande qu’à s’occuper de cet endroit et qu’il n’est pas le propriétaire, mais nous porterons plainte pour empiétement et constructions illégales contre la personne dont le nom figure sur les registres de paiement de taxe que nous a remis M. Adam” ajoute-t-il.

 
Article original : The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub / The Phuket News

Les dernières vidéos