L'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus surs

Actualités Phuket Thaïlande

L'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus surs L'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus sursL'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus sursL'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus sursL'armée veut des équipements de parachute ascensionnel plus surs
19 Juillet
11:03 2017

PHUKET : Les compagnies de parachute ascensionnel de Kata et Karon poursuivent ‘l'arrêt de l'activité’ qu’ils se sont imposés le temps de terminer l’inspection complète de leurs matériels ainsi que la formation, alors que les officiels ont ordonné l’utilisation de ‘mousquetons sécurisés’ pour fixer le harnais au parachute si l’altitude du vol dépasse les 100 mètres.


Tourisme, Accidents, Mort, Armee, Mer,




Cette nouvelle règle a été annoncée a la municipalite de Karon le 17 Juillet, alors que les employés des compagnies de parachute ascensionnel débutent leur formation et faisaient inspecter leurs matériels, comme l’avait demandé le gouverneur Norraphat Plodthong.


Ces inspections de sécurité avaient été évoquées après la mort du touriste australien de 70 ans Roger Hussey, après une chute a Kata Beach qui a fait la une des quotidiens internationaux.


M. Hussey a fait une chute de 70 mètres dans l’eau a Kata Beach quand son harnais s’est détaché du parachute.


L’assistant sur le bateau, Rungroj Rakcheep, ainsi que le conducteur et propriétaire du bateau, Montiean Jandang, ont tous les deux été inculpés de conduite dangereuse ayant entraînée la mort.


Le gouverneur Norraphat a réitéré le fait que ‘l’interdiction’ concernant les opérateurs de Kata et Karon était le fruit d'un commun accord entre gouvernement et entreprises.


“Je ne pense pas qu’il y aura d’interdiction officielle, ils devront simplement respecter les règles de sécurité. Nous avons uniquement ‘demandé’ de ne pas proposer leurs services pour le moment” a précisé le gouverneur Norraphat a The Phuket News.


Winai Chitchiew, Kamnan (responsable de sous district) de Kata-Karon qui représente les compagnies de parachute ascensionnel locales, a signalé que cette interdiction ‘auto imposée’ pourrait durer trois semaines.


“Toute consigne de sécurité décidée suite a ces inspections et a la formation dispensée sera communiquée aux compagnies de Kata et Karon, qui les respecteront” assure M. Winai.


“Je rédigerai les normes et règles et les soumettrai a l'armée le plus rapidement possible pour qu’elle les ratifie en tant qu’officielles” explique t il.


Toutes les compagnies de parachute ascensionnel de Kata et Karon doivent effectuer une vérification complète de leurs équipements et les changer si nécessaire. L’armée doit également donner son approbation. Cela pourrait prendre trois semaines. Pendant cette période, les compagnies ont accepté de ne pas proposer leur activité” ajoute t il.


Le responsable des inspections de matériel est le major Prasert Saythongtae, chef de la ‘guerre spéciale’ au camp Sichon de l'armée royale de la Region 4 a Nakhon Sri Thammarat.


Le major Prasert a insisté que les opérateurs de parachute ascensionnel doivent utiliser des ‘mousquetons sécurisés’ qui les empêchent de s’ouvrir par une simple pression sur le loquet.


Pour illustrer son propos, il a inspecté le harnais que portait M. Hussey au moment de l’incident. Il a montré comment il a pu se détacher simplement en appuyant sur les fixations.


Le major Prasert a par ailleurs signalé que tous les équipements utilisés pour des vols en parachute ascensionnel doivent être autorisés et approuvés avant d'être utilisées, et qu’ils doivent être remplacés au moindre signe de fragilité.


Les opérateurs de toutes les principales plages de Phuket devait également présenter au bureau maritime de Phuket une liste de tous les bateaux utilisés pour tracter les parachutes.


Etaient concernées les compagnies travaillant a Patong, Kata, Karon, Kamala, Nai Thon, Bang Tao ainsi que celles du sous district de Rawai, dont font partie Coral Island et les deux îles Racha au sud de Phuket.


Interrogé sur les autres inspections qui seraient réalisées par le bureau maritime de Phuket, son chef, Surat Sirisaiyad n’a pas souhaité livrer de commentaire.


“Des experts de l'armée royale thaïe de la Region 4 me confieront un rapport au sujet de leurs inspections, ce qui prendra du temps” a signalé le gouverneur Norraphat a The Phuket News.


Interrogé si une date butoir avait été fixee pour les inspections, le gouverneur Norraphat a répondu “Nous ne pouvons pas en définir pour le moment. Tous les équipement doivent être approuvés par l'armée royale thaïe de la Region 4, mais puisqu’il faudra du temps pour réaliser toutes les vérifications, acheter de nouveaux équipements, contrôler les bateaux, nous voulons être prudent et efficace dans notre collaboration.”


“Nous devons aussi définir des ‘normes de santé’ et un formulaire que les clients devront remettre aux opérateurs. Nous devons discuter de ce point ultérieurement” ajoute t il.


Article original : Tanyaluk Sakoot / The Phuket News


Photo from - Tanyaluk Sakoot

Les dernières vidéos