L’armée fait marche arrière dans son rôle sur la gestion des plages et des transports publics de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

L’armée fait marche arrière dans son rôle sur la gestion des plages et des transports publics d L’armée fait marche arrière dans son rôle sur la gestion des plages et des transports publics dL’armée fait marche arrière dans son rôle sur la gestion des plages et des transports publics dL’armée fait marche arrière dans son rôle sur la gestion des plages et des transports publics d
13 Mai
17:38 2019

PHUKET : Alors que l’armée fait marche arrière dans on rôle dans l’administration locale de la province, le lieutenant général Pornsak Poonsawat, commandant de l’Armée de la Région 4, a annoncé que la responsabilité relative à plusieurs problèmes rencontrés à Phuket et supervisés par l’armée serait remise entre les mains du Centre de Commandement des Opérations de Sécurité Intérieure de Phuket (Isoc) avant la fin du mois.



Armée, Tourisme, Transport,




L’Isoc dispose d’un bureau dans chaque province du pays et sert de bras politique à l’armée thaïe.


Parmi les problèmes mentionnés qui ont été remis entre les mains de l’Isoc hier se trouve la gestion des plages de Phuket, qui concerne notamment l’application de la ‘règle des 10%’, et permet aux vendeurs de certaines plages de s’installer sur une superficie de 10% du total de la plage.


Les autres secteurs d’intérêts qui ont été remis entre les mains de l’Isoc concernent les transports publics de Phuket, les travailleurs migrants, la lutte contre la drogue et la lutte contre le trafic d’êtres humains.


Le général Pornsak Poonsawat, commandant de l’Armée de la Région 4 basée à Nakhon Sri Thammarat, principale base du sud de la Thaïlande, a communiqué l’information lors d’une réunion tenue au Provincial Hall.


Etaient présents le gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana et le directeur de l’Isoc à Phuket le contre amiral Therdkiat Onmuang.


Le général Poonsawat a expliqué que cette décision de remettre la responsabilité de ces “secteurs d’intérêts” venait du fait que le Conseil National pour la Paix et l’Ordre (NCPO) n’aurait plus autorité à donner des ordres.


Le général Poonsawat n’a pas précisé quand le NCPO décidera de ne plus avoir autorité sur ces sujets.


En ce qui concerne la gestion des plages, que Phuket est la seule province du pays à appliquer, le général Pornsak a déclaré “Dans les cas des demandes des loueurs de chaises longues qui veulent occuper plus de 10% de la plage, je pense que cela ne pourra être autorisé que pendant la saison touristique afin de faire meilleure impression sur les touristes.


“Mais quand l'île entrera dans la saison basse, les loueurs devront réduire la surface qu’ils occupent sur les plages et revenir dans la zone des 10%” a t il ajouté.


“Cela dépend également du gouverneur de Phuket, qui est le président du comité provincial de gestion des plages, qui décide si cela sera autorisé ou non” a indiqué le général Pornsak.


Au sujet des transports publics de Phuket – qui est aux mains de ‘cartels privés’ de tuk-tuks, de taxis, et de vans et cars de passagers – un représentant du Bureau des Transports de Phuket (PLTO) nous a présenté un rapport pendant la réunion.


Le PLTO a collaboré avec les services compétents dont l’armée la police et les organisations administratives locales afin de faire appliquer les lois et les les règles concernant les permis de conduire, les services, la tenue et les zones de parking publiques, a indiqué le représentant,


“Au début il y a eu quelques problèmes mais les choses se sont améliorées” dit il.


Le PLTO a par ailleurs fourni 10,000 tenues aux “conducteurs de transports publics” (sic), poursuit il.


Les contrôles réalisés ont montré que 95% des chauffeurs de véhicules de transports publics de Phuket respectaient la tenue obligatoire, ajoute t il.



Article original : The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos