Des Mandats d'arrêt ont été publiés pour les suspects impliqués dans le tir contre l'Iman

Actualités Phuket Thaïlande

Des Mandats d'arrêt ont été publiés pour les suspects impliqués dans le tir contre l'Iman
06 Août
23:04 2016

La Cour Provinciale de Phuket, hier ( 5 août) a publié des les mandats d'arrêt pour deux hommes surement impliqués dans les coups de feu de jeudi, sur l'Imam Weerachart Kahapana, de Baan Bangphae.


Hier soir, la cour a émis un mandat d'arrêt contre Wisuth Yokyong 23 ans de Mai Khao, et Thanachai Chunthong 24 ans de Trang, sur des accusations de préméditation de tentative d'assassinat, possession illégale d'armes à feu et de munitions, et portant un arme à feu dans un lieu public sans permis.


L'incident a eu lieu à 19h45 jeudi, lorsque deux suspects ont tiré sur Weerachart Kahapana, Imam de la Mosque Baan Bangpae in Pa Khlok, alors qu'il conduisait son véhicule vers son domicile à Soi Koh Kaew 24, avec son fils de trois ans sur le siège arrière.


L'Imam Weerachart, qui est également membre du Comité islamique de Phuket, a déclaré qu'une moto noire était à côté d' eux et le passager a sorti une arme et l'a pointé sur lui à travers la fenêtre du conducteur, il a tiré quatre fois. L'imam a été touché une fois dans l'estomac , mais a réussi à taper son véhicule dans la moto des suspects pour arrêter l'attaque, ils ont réussit à s'enfuir après la collision.


Le Maj Gen Teeraphol Thipjaroen de la Police provinciale de Phuket a dit qu'après que la police a été alertée, que les deux hommes soupçonnés d'avoir été impliqués dans la fusillade, bénéficiaient d'un traitement à l'hôpital Vachira, les agents qui enquêtaient sur le crime sont allés interroger les deux hommes.


« Les agents ont trouvé une paire de tongs, deux casques et un téléphone mobile sur la scène du crime qui a conduit la police à l'un des suspects. Cependant, nous sommes toujours à la recherche de l'arme que nous croyons, a été jetée dans la rue par les hommes avant de se rendre à l'hôpital Thalang », a déclaré le Maj Gen Teeraphol.


"Un des suspect, Thanachai a déjà été arrêté auparavant à Trang, pour des accusations d'avoir des armes à feu, mais Wisuth n'a pas de casier judiciaire précédent. Les deux hommes sont encore à l'hôpital et ont nié toute implication dans la fusillade.


"D'après les informations que nous avons à ce jour, le motif est porté sur des questions avec lequel le Comité islamique de Phuket est confronté. On nous a dit que l'Imam Weerachart a été menacé d'être abattu auparavant", at-il ajouté.


Article thephuketnews.com

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos