Des ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligne

Actualités Phuket Thaïlande

Des ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligne Des ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligneDes ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligneDes ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligneDes ‘touristes’ chinois arrêtés pour des opérations de courtage en ligne
21 Novembre
17:24 2019

PHUKET : Cinq chinois ont été arrêtés pour des opérations de courtage en ligne depuis une maison d’une résidence de Phuket.

 




Les arrestations ont été annoncées par le chef du Bureau de l’Immigration le lieutenant général Sompong Chingduang lors d’une conférence de presse organisées aujourd’hui à Bangkok.


Etaient présents le chef du Bureau de l’Immigration de Phuket le colonel Kathathorn Kumthieng.


Grâce à des renseignements, les officiers de l’immigration de Phuket sont intervenus dans une maison de Baan Maneekram, dans la résidence Jomthong Thani située Kwang Rd à Chalong, à 15h le 31 Octobre, a indiqué le général Sompong.


Les cinq suspects arrêtés sont Liu Minglan, 24 ans, Gao Jiancheng, 34 ans, Bai Xiaoxi, 29 ans, Li Qiang, 26 ans, et Fan Junjie, 24 ans.


Ils ont tous été conduits au poste de police de Chalong et inculpé pour travail illégal, a expliqué le général Sompong.


Pendant l'intervention les officiers ont saisi cinq ordinateurs, 15 téléphones mobiles et des notes en chinois a t il ajouté.


Pendant les interrogatoires, un des suspects a avoué que l’équipe travaillait comme courtiers pour leur employeur en Chine, dit le général Sompong.


Les cinq suspects sur arrivés en Thaïlande avec un visa touristique de 60 jours, a signalé le général Sompong, sans préciser leur date d’arrivée dans le pays.


Trois des cinq suspects, Gao, Bai et Melle Liu, étaient payés 4,000 yuans (plus de B17,000) par mois et étaient responsable d’échanges de yuans chinois en dollars américains via internet, a expliqué le général Sompong.


Li était également payé 4,000 yuans par mois pour inciter des clients à utiliser leurs services via des publicités sur internet et sur des messageries instantanées, a t il ajouté.


Fan était payé 5,000 yuans (plus de B21,000) par mois pour des recherches et son activité sur des groupes WeChat, où il ajoutait Li qui pouvait ainsi faire sa publicité, dit il.


L’un des suspects a dit aux officiers que réaliser des échanges de devises en Chine était illégal sans approbation du gouvernement, c’est pourquoi ils sont venus opérer depuis la Thaïlande, dit le général Sompong.


Cependant le rapport ne mentionne aucune autre charge ni si les cinq suspects seront déportés.



Article original : The Phuket News


Photo from - Phuket Immigration

Les dernières vidéos