Apprendre des erreurs de construction du tunnel de Samkong

Actualités Phuket Thaïlande

Apprendre des erreurs de construction du tunnel de Samkong
22 Septembre
11:36 2016

PHUKET : Chalermpol Wongkiattikun, originaire de la province de Chonburi, est l’ingénieur du département des autoroutes charge du projet du tunnel de Samkong. Il a obtenu un master d’ingénierie structurelle de l’Asian Institute of Technology (AIT) après un bachelor en ingénierie civile auprès de l’université Srinakharinwirot. 

Construction, Transports


Il aborde les problèmes rencontrés lors de la construction du tunnel de Samkong et propose ses conseils pour les futurs projets de construction à Phuket. 

Je suis tout à fait d’accord pour dire que tous les problèmes rencontrés lors de la construction du tunnel de Samkong sont dus à un manque flagrant de préparation et de management. Mais cela ne suffit pas à tout expliquer.

Faire face à des problèmes inattendus est le plus difficile dans ce travail. Nous pouvons croire que nous sommes bien préparés, mais tous les plans ne se déroulent pas forcement sans accrocs.

Le premier problème est celui des infrastructures présentes sur le site de la construction. Avant de lancer le projet, nous travaillons en collaboration avec les départements concernés afin de définir ce que nous devons faire avec des pylônes électriques des canalisations d’eau, des lignes téléphoniques etc… 

Mais, une fois que nous commençons à creuser, nous trouvons toujours beaucoup plus de canalisations et de câbles en tout genre enfouis dans le sol, choses inattendues pour lesquelles les responsables n’ont pas été préparés. Dans ce cas, nous ne pouvons pas juste tout enlever puisque cela aurait un impact considérable sur les conditions de vie de beaucoup de gens. Donc il faut retravailler les plans ce qui ralentit considérablement le projet.

Tout cela puisque ces différents départements, le PEA et l’autorité des Eaux de Phuket n’ont pas le temps de bien préparer et de tout vérifier avant le début des travaux. 

Un autre problème est la topologie de la zone. Ce secteur est peu élevé et l’eau ruisselle à la fois en surface et en souterrain. Nous avions fait des études préliminaires et prévu cela mais nous l’avions aussi sous-estimé, surtout pour les ruissellements en sous-sol, ce qui a également provoqué des retards. 

Ce problème est encore plus préoccupant à Phuket, puisque l’ile reçoit 8 mois de précipitions et seulement 4 mois de beau temps par an. La société de construction n’avait pas bien pris cela en compte. Un tractopelle, un tracteur ainsi que d’autres équipements ont été détruits par la pluie et les inondations. 

Nous pouvons apprendre de toutes ces erreurs. Ensuite nous pourrons mettre en œuvre ces nouvelles connaissances apprise de la construction du tunnel de Samkong dans nos futurs projets.

La première et plus importante des choses que nous avons appris est comment travailler en prenant en compte les conditions météo à Phuket. 

Il est plus compliqué de creuser pendant les période fortes pluies, donc nous ferions mieux de faire autre chose dans ces moments-là. Cela pourrait être se charger des canalisations, les déplacer, les prolonger… Et lors des 4 mois de beau temps nous devons creuser le plus possible pour pouvoir achever le projet dans les délais. 

La deuxième chose que nous ferons différemment sera d’améliorer la circulation en essayant de la rendre la plus fluide possible. Nous fermerons seulement les portions de routes sur lesquelles nous travaillons et non plus la totalité de la route. Nous avons constaté les énormes embouteillages que cela a pu causer.

Nous essayerons aussi de conserver en bon état les route que les automobilistes utilisent pour se rendre au travail. Il est important de rendre leur trajet le plus confortable possible dans ces conditions, afin d’éviter que les routes soient plus dangereuses qu’elles ne le sont. Souvent nous sommes tellement pris par notre projet que nous en oublions tout ce qui est extérieur et les complications que cela peut causer. 

Plus important, nous planifierons au maximum avec les départements concernés, ce au moins six mois à l’avance, afin de pouvoir éviter toute mauvaise surprise une fois les travaux commences.

Enfin, pendant la phase de construction, nous ferons en sorte que l’impact des travaux sur la vie quotidienne du public soit le plus faible possible. Il y aura toujours des désagréments mais nous devons garder en tête que notre but est l’amélioration de la circulation à Phuket.


Article original: Kongleaphy Keam / The Phuket Gazette

Photo from - Kongleaphy Keam

Les dernières vidéos