Petite initiation pratique au thaï

Information Phuket Thaïlande

Petite initiation pratique au thaï
14 Mars
2017

Il est vrai qu’en Thaïlande, on s’en sort plutôt très bien avec de l’anglais, que l’on parle couramment, ou que l’on bafouille trois mots d’anglais accompagnés de quelques gestes, on finit toujours par communiquer.

Mais bon, l’anglais ça reste la facilite. On est venu une première fois, on a appris la base, le minimum vital ou le minimum de politesse, et on se donne à cœur joie de lancer à tout va des ‘sawasdee’ des ‘kapkon’, bref du bonjour, au revoir, merci à tue-tête. Ok, ça c’était bien pour un premier voyage, et forcément tous autant que nous sommes, on adore la Thaïlande, on adore Phuket, donc on y revient. Dans ce cas ne serait-il pas bon de faire un petit effort, après plusieurs visites, après deux trois quatre cinq fois… il va falloir faire un peu plus.

Alors, bien évidemment, je ne vais pas vous garantir que ça va être parfait, je vais pas vous garantir que ça va être 100 % correct, mais je vais vous garantir que vous allez pouvoir essayer, si vous le voulez.

Déjà, petite mise au point dès le départ, on va faire de la phonétique, car beaucoup, tout comme moi d’ailleurs, allons être incapable de déchiffrer le moindre caractère écrit en thaï.

Parce que c’est un article écrit, la prononciation ne sera pas 100 % parfaite, d'autant plus qu’avec leur histoire de tons (quatre différents tons utilises pour accentuer les syllabes ou les voyelles, un équivalent de ce qui pourrait être les accents chez nous en France en terme de prononciation, et qui peuvent totalement changer la signification d’un mot si vous les utiliser correctement ou pas) on s’en sort correctement qu’avec un vrai prof et de l’oral, les tons croyez-le, sont une vraie plaie. Mais on va tenter, et si vous vous sentez chaud, vous allez pouvoir, peut-être, lors de votre prochain séjour à Phuket, essayer. On est au pays du sourire donc de toute façon vous ne vous offusquerez pas si vous voyez vos interlocuteurs rire ou sourire à vos tentatives. Vous allez quoi qu’il arrive essayé et ça fait toujours plaisir. Les gens seront flattés et feront l’effort de vous comprendre notre charabia incompréhensible.

Autre chose, je vous rappelle qu’on va le faire à la phonétique, et en phonétique simple, très simple. En phonétique (ici pas celle du dictionnaire), on écrit des sonorités, ici avec des lettres européennes pas nécessairement adaptées. On parle donc surtout pas d’orthographe, encore une fois on n’est pas en alphabet thaï.

C’est du super débutant, une petite initiation qui, si ça vous plait, ou si vous voulez faire un effort, vous pourrez utiliser.

Je n’ai surtout pas la prétention de vous faire croire que vous allez finir bilingue, j’en chie assez moi-même pour ne pas vous faire miroiter l’impossible.

Donc on se détend, on prend son meilleur accent ))), et on se lance !

On va commencer par le commencement, compter, comme partout ça veut dire connaitre les unités, une dizaine, une centaine, un millier, et après on combine, donc comptons

Nung 1 ; Song 2 ; Saam 3 ; Sii 4 ; Haa 5 ; Hok 6 ; Jed 7 ; Paad 8 ; Kaaw 9 ; Sip 10 ;

Sip et 11 ; Sip Song 12 ; Sip saam 13 ; Sip sii 14 ; Sip haa 15 ; Sip hok 16 ; Sip Jed 17 ; Sip paad 18 ; Sip Kaaw 19 ; Yiisip 20 ;

Yiisip et 21 ; Yiisip song 22 ; Yiisip saam 23 ; Yiisip sii 24 ; Yiisip haa 25 ; Yiisip hok   26 ; Yiisip jed 27 ; Yiisip paad 28 ; Yiisip kaaw 29 ; Saam sip 30 ; 

Vous avez compris le principe je pense, c’est pareil partout dans le monde

Saamsip et ; Saamsip song ; Saamsip saam ; Saamsip sii ; Saamsip haa ; Saamsip hok…

Siisip 40 ; haasip 50 ; hoksip 60 ; jedsip 70 ; paadsip 80 ; kaawsip 90

nung roy 100 ; nung roy et 101 ; nung roy song 102 ; nung roy saam 103…

song roy 200 ; saam roy 300 ; sii roy 400…

nung phan 1000 ; song phan 2000 ; sii phan 3000…

nung muun 10,000

nung saan 100,000

nung laan 1,000,000

suun 0

Bon bah vous savez compter maintenant !!

La base de la base de la base du thaï, un homme finira toutes, et je dis bien toutes, ces phrases par Khrap, une femme par Kha.

Un peu de vocabulaire, du nécessaire et du facile pour le début, se présenter très basiquement.

Phom = première personne masculin, s’emploie comme je, mon…

Dichan = première personne féminin, s’emploie comme je, ma…

Khun = deuxième personne, s’emploie comme tu, ton…

Khaw = troisième personne, s’emploie comme il/elle, son/sa

 Chuu = nom                                  Aray = Quoi

Aayu = âge                                     Thawray = Combien

Pii = an

Q

Khun Chuu aray Khrap / Kha ?                                              Comment t’appelles-tu ?

Mot à mot          Khun = ton ; Chuu = nom ; aray = quoi  

R

Phom chuu (votre nom) khrap                                             Je m’appelle (votre nom) pour un homme

Dichan chuu (votre nom) kha                                               Je m’appelle (votre nom) pour une femme

Q

Khun aayu thawray khrap / kha ?                                        Quel âge as-tu ?

Mot à mot         Khun = ton ; Aayu = âge ; thawray = combien 

R

Phom aayu (votre âge) pii khrap                                          J’ai (votre âge) ans pour un homme

Dichan aayu (votre âge) pii kha                                            J’ai (votre âge) ans pour une femme

Voilà, pas mal pour un début

Les couleurs

Sii = couleur

Sii chomphuu ; rose       Sii som ; orange                            Sii luang ; jaune               Sii dam ; noir

Sii khaaw ; blanc             Sii dang ; rouge               Sii khiaw ; vert                Sii muang ; violet

Sii thaw ; gris                   Sii namgen ; bleu foncé                                           Sii faa ; bleu clair

Sii namtaan ; brun          Sii luat muu ; marron    

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Encore un peu de vocabulaire

Chay = oui                        May chay = non                            May saap = je ne sais pas

Nii = ceci (près) Nan = ça (loin)

Riak waa = s’appeler / se nommer

Q

Nii riak waa aray khrap / kha ?

Nii = ceci ; riak waa = s’appeler ; aray = quoi

R

Nan riak waa (qqchose) khrap                                              cela s’appelle (qqchose) pour un homme

Nan riak waa (qqchose) kha                                                  cela s’appelle (qqchose) pour une femme

Autre version avec un affirmation interrogative en utilisant la forme n’est-ce pas = ru

Prenons un exemple facile, papier, en thaï se dit Kradaat

Q

Nii riak waa kradaat ru khrap / kha ?                                  Ceci s’appelle un papier n’est-ce pas ?

Nii = ceci ; riak waa = s’appeler ; kradaat = papier ; ru = n’est-ce pas

R

May chay khrap                                                                      non pour un homme

May chay kha                                                                          non pour une femme

Q

Kradaat sii khiaw ru khrap / kha ?                                        Le papier est vert n’est-ce pas ?

Kradaat = papier ; sii khiaw = vert ; ru = n’est-ce pas

R

Chay khrap, kradaat sii khiaw khrap                                   oui, le papier est vert pour un homme

Ou alors

May chay kha, kradaat sii dang kha                                     non, le papier est rouge pour une femme

On progresse bien non ?!

Q

Kradaat sii aray khrap / kha ?                                               Quelle est la couleur du papier ?

Kradaat = papier ; sii = couleur ; aray = quoi

R

Kradaat sii som khrap                                                            Le papier est orange pour un homme

Kradaat sii faa kha                                                                  Le papier est bleu clair pour une femme

 Vocabulaire toujours, et là on va passer un cran au-dessus

Mii = avoir                       Pen = être

Kii = combien                  May = locution interrogative (ce mot signifiera qu’il s’agit d’une question)

Luuk = enfant                  Khon = (relatif à) une personne

Facile au départ

Q

Khun mii luuk may khrap / kha ?                                          Avez-vous des enfants ?

Khun = toi ; mii = avoir ; luuk = enfant ; may = particule interrogative

R

Mii khrap                                                                                  Oui, j’en ai pour un homme

Mii kha                                                                                      Oui j’en ai pour une femme

Ou

May mii khrap                                                                         Non, je n’en ai pas pour un homme

May mii kha                                                                             Non je n’en ai pas pour une femme

Ici May se réfère à la négation (vu plus haut, May chay = non)

Plus compliqué, on combine :

Q

Mii luuk kii khon khrap / kha ?                                             Combien avez-vous d’enfants ?

Mii = avoir ; luuk = enfant ; kii = combien ; khon = personne

R

(Phom) Mii saam khon khrap                                               J’ai trois enfants (techniquement personne mais la question contenait luuk) pour un homme

(Dichan) Mii song khon kha                                                  J’ai deux enfants pour une femme

 Jusqu’ici ça va, alors un peu plus de vocabulaire, là on va commencer à tomber dans de l’utile

 

Aw = prendre / vouloir (dans le sens de commander qqchose)

Pepsi = Pepsi                                               Khuat = bouteille

Naamkhang = glace / glaçons                   Loot = paille

Duay = aussi                                                Kap = et / avec

Thawray khrap / kha ? = combien ça coute ?

 

Q

Aw aray khrap / kha ?                                                            Que prendrez / voulez-vous ?

Aw = vouloir ; aray = quoi

R

Aw Pepsi khrap / kha                                                             Je veux un Pepsi

Aw Pepsi kap loot khrap / kha                                              Je veux un Pepsi et une paille

Q

Aw Pepsi kii khuat khrap / kha ?                                          Combien de Pepsi voulez-vous ?

Aw = vouloir ; Pepsi = Pepsi ; kii = combien ; khuat = bouteille

R

Aw song khuat                                                                         Je veux deux bouteilles (de Pepsi)

Q

Aw namkhang duay may khrap / kha ?                               Voulez-vous de la glace aussi ?

Aw = vouloir ; namkhang = glace ; duay = aussi ; may = locution interrogative

R

Aw khrap                                                                                  Oui j’en veux pour un homme

May aw kha                                                                              Non je n’en veux pas pour une femme

Q

Thawray khrap / kha ?                                                           Combien ça coute ?

R

Yiisip haa baat khrap / kha                                                    vingt-cinq baths

 Même registre mais plus et mieux

Khoo = je voudrais / puis je avoir (forme polie de aw)

Iik = plus / autre chose

Q

Aw aray khrap / kha ?                                                            Que voulez-vous ?

Aw = vouloir ; aray = quoi

R

Khoo Pepsi khrap / kha                                                          Je voudrais un Pepsi

Q

Aw namkhang may khrap / kha ?                                         Voulez-vous de la glace ?

Aw = vouloir ; namkhang = glace ; may = particule interrogative

R

Aw khrap / kha, khoo loot duay khrap / kha                      oui, puis je avoir une paille aussi

Q

Aw aray iik may khrap / kha ?                                               Voulez-vous quelque chose d’autre ?

Aw = vouloir ; aray = quoi ; iik = plus / autre chose ; may = particule interrogative

R

Vous répondriez comment ici ? Ce n’est pas compliqué…

Tout ça ça pourra se tenter au restau par exemple donc allons y pour un peu de vocabulaire autour de la bouffe

A boire

Chaa roon = thé chaud                              thuay = tasse                                 Meenuu = menu

Kaafe = café                                                                                                          Bin = addition

Khook = Coca Cola                                      khuat = bouteille

Naam = eau                                                 kaew = verre

Nammanaaw = limonade                          krapong = canette

Naamsom = jus d’orange                          loot = paille

Naamkhang = glace / glaçon                   

A manger

Kày = poulet (exceptionnellement dans cet initiation, accent signifie un ton, donc une façon de prononcer)

Khay = œuf (ça sonne presque pareil, l’un veut dire poulet, l’autre œuf, mieux vaut prendre des vrais cours)

Muu = porc

Kung = crevettes                                         Kradaat chet muu = serviette

Khaaw = riz                                                  Jaan = assiette

Khaawmankày = riz et poulet                   Choon = cuillère

Khaawmuudang = riz et porc                    soom = fourchette

Khaawphat = riz frit

Khaawphat kaphraw = riz frit et viande

Khaaw Plaaw = riz complet

Khaaw raat kang = riz couvert de curry

Tiaw naam = soupe de nouille                 Chaam = grand bol

Khaaw sooy = soupe de nouille et curry

Kuaytiaw = nouilles blanches

Phatthai = plat de nouilles frites

Man farang = pommes de terre

Man thoot = frites

Phonlamaay = fruits

Khanom = dessert

Ayskriim = glace

Ça vous a plus ? Intéressant ? Difficile ? Encore ?

Vous l’avez vu, il n’y a pas tout, il en manque même beaucoup, mais c’est un début honnête.

Si vous êtes intéressés, hésitez pas à pratiquer, dans la rue en Thaïlande (moi je me teste dans les bouis bouis à manger et au 7/11, ça les fait rire, ça me fait rire, mais a force ça rentre), sur YouTube aussi vous avez des vidéos qui seront bien pratiques pour la prononciation.

Vous ne regarderez pas un film de Tony Jaa en V.O. tout de suite mais qui sait, dans un mois, dans un an, dans 10 ans… qui sait ?

Prochaine fois, si vous en voulez plus, surement plus court, mais pourquoi pas cibler les transports, directions, et des petites phrases de marchandage. Le prochain tuktuk que vous prendrez vous prendra peut-être pour un ‘local’ à qui on la fait pas ? ))

Geo

Né en France et élevé ailleurs ! Originaire de région parisienne, St Germain en Laye, je suis très vite rentré dans les bagages de mes parents pour les suivre dans leurs expatriations : l’Egypte d’abord, puis la Réunion, l’Europe… et de nombreux autres voyages. Diplôme d’un BBA obtenu entre Paris et Tulane a La Nouvelle Orléans et après divers ‘office jobs’, assez barbants mais très fréquemment ponctués de voyages à travers le monde. Je fais mes débuts dans l’écriture avec succès en 2015. L’envie de transmettre avec des mots ce qui me ‘WoW’ est née.

Passionné depuis toujours par les voyages (Europe, Amériques, Afrique, Asie ou Océanie), les cultures, l’Histoire, les histoires et les traditions, l’environnement, à tout moment un avis à donner sur tout, j’ai décidé en 2015 de faire de ces voyages non plus des vacances, mais des expériences qui se racontent. Je partage ce que je vois, ce que je ressens, ce qui m’ébahi, ou simplement mon opinion.

Le Monde est un Livre, et Ceux qui ne Voyagent Pas n’en Lisent qu’Une Page ? Je Voyage à Travers le Monde, j’Ecris une Page de ce Livre

Pour découvrir l’article original et bien d’autres, ou pour livrer vos commentaires, visitez mon blog ou ma page Facebook

Les dernières vidéos